Hockey sur glace: «Que Roman batte mon record, c’est beau»
Actualisé

Hockey sur glace«Que Roman batte mon record, c’est beau»

Devenu le meilleur pointeur suisse de l’histoire de la NHL, Roman Josi a récupéré un titre jusqu'alors détenu par Mark Streit. Ce dernier se dit heureux pour son ami bernois.

par
Brice Cheneval
Mark Streit a remporté la Coupe Stanley en 2017 avec les Pittsburgh Penguins. 

Mark Streit a remporté la Coupe Stanley en 2017 avec les Pittsburgh Penguins.

Getty Images via AFP

C’est un simple assist. Roman Josi en compte des centaines en NHL. Mais celui-ci n’a pas le même goût que les autres. Impliqué sur l’ouverture du score de son équipe face aux Chicago Blackhawks (3-0), samedi, le Bernois des Nashville Predators a établi un nouveau record: avec 322 assists et 113 buts, soit 435 points, il est devenu le meilleur pointeur suisse de l’histoire en NHL. Il a dépassé à cette occasion la marque d’un autre Bernois, Mark Streit, qui s’est arrêté à 434 points (96 buts, 338 assists).

Détrôner le pionnier du hockey suisse dans la ligue nord-américaine constitue forcément un marqueur important dans la carrière de Josi. Ce qu’il ne cachait pas, d’ailleurs, après le match contre Dallas dans la nuit de mardi à mercredi, qui lui a permis d’arriver à hauteur de Streit: «C’est un immense honneur pour moi. Il y a eu de très bons gardiens helvétiques en NHL, mais c’est Mark qui a vraiment ouvert la porte aux joueurs de champ suisses. Il a été la première star de notre pays en NHL, le premier à tenir un rôle important. J’ai commencé grâce à lui et d'autres jeunes hockeyeurs suisses savent désormais que c’est aussi possible pour nous de briller en Amérique du Nord.»

Roman Josi en action sous les couleurs des Nashville Predators.

Roman Josi en action sous les couleurs des Nashville Predators.

Getty Images via AFP

Mark Streit, lui, ne ressent pas une once de déception à l’idée de dire adieu à sa suprématie. «Je suis avant tout très heureux pour Roman, assure-t-il. J’ai été très fier de posséder ce record. C’était un privilège et je garde beaucoup de bons souvenirs mais il faut laisser la place aux autres. Et que ce soit lui qui batte mon record, ça me fait d’autant plus plaisir. C’est beau. Le chemin qu’il a accompli est extraordinaire. C’est super pour lui mais surtout pour le hockey suisse. Les jeunes ont besoin d’avoir des idoles. Ce que fait Roman est inspirant.»

Les deux hommes sont amis. «J’ai appris à le connaître en 2009, lors des Mondiaux en Suisse où nous avons joué ensemble pour la première fois, indique Streit. Depuis, on s’entraînait tous les étés ensemble.»

L’ancien capitaine des New York Islanders a été un témoin privilégié de la progression de Josi, de son arrivée en NHL en 2011 au titre de meilleur défenseur remporté la saison dernière. «J’ai tout de suite constaté qu’il avait un gros potentiel. Mais il a travaillé très dur, s’est énormément investi. Même jeune, Roman avait un caractère fort et n’était jamais satisfait, il voulait être le meilleur. Avec le temps, il a grandi en tant que personne, dans son leadership. Il est devenu un grand leader.»

«Avec le temps, il a grandi en tant que personne, dans son leadership. Il est devenu un grand leader»

Mark Streit au sujet de Roman Josi

À 30 ans, Roman Josi a encore de belles années devant lui. Nul ne sait jusqu’où il étendra le record. «Il peut encore jouer 8-10 ans dans la ligue», assure Mark Streit.

Le Bernois n’a pas fini de marquer l’histoire de la NHL.

Ton opinion