26.08.2020 à 08:43

Sorties cinémaQue voir dans les salles dès le 26 août 2020?

Découvrez les critiques et les bandes-annonces des nouveaux films à l’affiche cette semaine.

de
Marine Guillain
Russell Crowe dans «Enragé», de Derrick Borte

Russell Crowe dans «Enragé», de Derrick Borte

DR

«Tenet», de Christopher Nolan

C’est le premier blockbuster à oser défier l’épidémie de coronavirus en sortant en salle ce mercredi dans quelque 70 pays. «Tenet» est attendu comme le messie qui sauvera l’industrie du 7e art. Nous nous sommes rendus à la Première lundi soir à Genève et avons interrogé les spectateurs à la sortie de la projection. Pour découvrir leurs avis en vidéo, c’est par ici.

«Enragé», de Derrick Borte

Et si, à cause d’un malheureux coup de klaxon dans les embouteillages, un matin tendu, vous tombiez sur un déséquilibré qui vous prendrait en grippe et déciderait de se venger? C’est ce qui arrive à Rachel (Caren Pistorius), en retard alors qu’elle conduit son fils à l’école. L’homme (Russell Crowe) qu’elle a klaxonné est prêt à tout pour faire de sa journée la pire de toutes… Le thème de l’agressivité, et de ses conséquences extrêmes, liées au stress de la société actuelle est intelligemment développé dans «Enragé». Malgré un manque d’originalité sur la fin, le thriller psychologique prend aux tripes, ne relâchant jamais son rythme haletant. Russell Crowe est flippant en fou du volant. ***

«Les nouveaux mutants», de Josh Boone

Maisie Williams («Game of Thrones»), Anya Taylor-Joy («Split», «Glass») ou Charlie Heaton («Stranger Things»): voilà la relève des superhéros Marvel. Dans «Les nouveaux mutants», rattaché à la franchise «X-Men», des ados sont isolés dans un centre pour apprendre à maîtriser leurs dangereux pouvoirs.

«Citoyens du monde», de Gianni Di Gregorio

Trois sexagénaires quasi ruinés décident de prendre le large, en espérant une vie meilleure que celle qu’ils ont à Rome. Opteront-ils pour Bali? La Bulgarie? Les Açores? Quoi qu’il en soit, il leur faut réunir une petite cagnotte d’argent avant le grand départ. Attilio (Ennio Fantastichini, décédé peu après le tournage), Giorgetto (Giorgio Colangeli) et le Professeur (Gianni Di Gregorio, aussi derrière la caméra) vont mettre leurs forces et leur énergie en commun pour atteindre leur but. Comédie sympathique et humaniste, «Citoyens du monde» se veut léger. Il dénonce le système administratif et la situation précaire des retraités en Italie sans une once d’amertume et fait la part belle à des personnages hauts en couleur. ***

«Shalom Allah», de David Vogel

Journaliste et cinéaste juif devenu athée, David Vogel s’est intéressé à la façon dont des musulmans convertis vivaient leur religion en Suisse, et à comment ils la justifient auprès de leurs proches. «Shalom Allah» est un film d’écoute et d’ouverture à l’autre, qui casse le cliché musulman = extrémiste. **

«Petit pays», d’Éric Barbier

C’est l’histoire d’un jeune garçon, Gaby, qui vit au Burundi avec son père français (Jean-Paul Rouve), sa mère rwandaise et sa petite sœur. Ce sont les années 1990. Quand la guerre civile éclate, elle met fin à l’innocence de l’enfance. «Petit pays» est l’adaptation du roman à succès de Gaël Faye, qui s’est inspiré de son propre vécu. Pas vu.

«The Twentieth Century», de Matthew Rankin

Dès ce mercredi, le cinéma Bellevaux à Lausanne projette une comédie canadienne satirique et loufoque. «The Twentieth Century» est librement inspiré du parcours du Premier ministre Mackenzie King. Il détourne le récit autobiographique en choisissant le ton de la farce politique. Pas vu.

Et encore

La Cinémathèque suisse (Lausanne) rouvre ses portes ce mercredi 26 août 2020. Au programme: un hommage à l’acteur Michel Piccoli, disparu en mai dernier, avec des films tels que «La grande bouffe», «Habemus Papam» ou «Belle de jour». C’est «Le mépris» qui ouvrira ce cycle, ce mercredi à 15 h. Autre rétrospective importante: celle, interrompue en mars, dévolue à William Friedkin (aussi aux Cinémas du Grütli à Genève). En point de mire, une soirée spéciale autour de «L’Exorciste» (le 7 octobre).

Autre réouverture du côté du CityClub à Pully (VD), mardi prochain. Pour le mois de septembre, le cinéma programmera «Martin Eden», «Eva en août» et «Si c’était de l’amour».

À lire sur le même sujet:

  1. Le film le plus lucratif depuis le début de la pandémie est…
  2. Que voir dans les salles dès le 19 août 2020?
  3. À 11 ans, elle vit l’horreur avec une mère toxico
  4. Ugh! Testez vos connaissances sur les Indiens au cinéma
  5. «C’est la seule expédition où j’ai eu peur pour ma vie»
  6. Que voir dans les salles dès le 12 août 2020?
  7. Benjamin Voisin: «Ma liberté est primordiale»
  8. «C’est dans le regard de l’autre qu’on est des Noirs»
  9. «Une sirène à Paris», cette parenthèse enchanteresse

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
20 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Rachel

27.08.2020 à 07:49

The Twentieth Century est une petite pépite... A voir absolument...

au Splennnndid

27.08.2020 à 06:16

le seul film que je veux bien aller voir au cinéma est " Mask".

certain naissent dautres meurent

27.08.2020 à 06:15

le cinéma c'est bientôt fertig. actuellement certains business boivent la tasse gentiment, depuis des années, et le covi est juste en train d'accélérer le processus.