29.07.2020 à 09:30

Sorties cinéma

Que voir dans les salles dès le 29 juillet 2020?

Découvrez les critiques et les bandes-annonces des nouveaux films à l’affiche cette semaine.

de
Marine Guillain
«T’as pécho?» d’Adeline Picault

«T’as pécho?» d’Adeline Picault

DR

«The King of Staten Island». de Jude Apatow

Dans «The King Of Staten Island», Jude Apatow met en scène la vie chaotique d’un jeune adulte, traumatisé par le décès de son père. Pour en savoir plus, c’est par ici.

«T’as pécho?» d’Adeline Picault

Payer une camarade de classe afin qu’elle vous donne des conseils pour «choper»... Ce scénario vous dit quelque chose? Si «T’as pécho?» a bien un air de «Sex Education», la comparaison s’arrête là. Alors que l’excellente série britannique aborde la sexualité sous tous ses angles avec esprit, la comédie d’Adeline Picault reste sur les sentiers battus. Arthur a 15 ans, il craque pour Ouassima, qui elle sort avec le beau gosse de l’école. Timide et mal dans sa peau, Arthur rassemble une bande de losers pour embaucher l’adolescente. Elle est censée leur livrer le mode d’emploi pour «pécho» – ce qui, pour eux, signifie sortir avec une fille. Rien de fou, on vous l’a dit, mais au moins, les personnages sont attachants. **

«Goodbye - qui nous sommes et qui nous étions», de William Nicholson

Grace (Annette Bening) et Edward (Bill Nighy) sont mariés depuis 33 ans. Lorsqu'Edward demande le divorce et quitte le domicile, c'est le choc dans la famille. Trahie, Grace ne peut accepter cette décision, elle qui croit au mariage pour la vie, tandis que leur fils Jamie (Josh O'Connor, «The Crown») se retrouve tel un messager pris en otage au milieu des hostilités. Ce drame aborde intelligemment différentes sensibilités, croyances et déviances, mais ne restera pas pour autant dans les annales. **

«Terrible Jungle», de Hugo Benamozig et David Caviglioli

Anthropologue, Eliott (Vincent Dedienne) part étudier le peuple Otopi en Amazonie. Inquiète, sa mère (Catherine Deneuve) part à sa recherche. Dotée d’un casting top que complètent Alice Belaïdi et Jonathan Cohen (en pleine forme), «Terrible jungle» est une comédie étonnante: tantôt absurde, tantôt critique, tantôt touchante, elle est faite à la fois de répliques très bonnes et de gags ratés. **

«The Vigil - Il ne vous laissera pas partir», de Keith Thomas

A court d'argent, c'est à contrecœur que Yakov accepte de se charger de la veillée funèbre pour un membre de la communauté juive orthodoxe dont il s'est détaché. Seul avec la dépouille du défunt, Yakov se voit confronté à des phénomènes de plus en plus inquiétants... Effets de style communs pour une histoire de forces malfaisantes qui hantent un personnage rongé par la culpabilité: «The Vigil» s'avère supercheap. *

«Dreams», de Kim Hagen Jensen

Et s'il était possible de modifier les rêves, afin qu'ils aient une incidence sur la réalité? Emma, qui vit seule avec son père, fait tous les efforts du monde pour accepter Jenny, son insupportable demi soeur. Mais lorsque cette dernière, qui a pris Coco le cochon d'inde en grippe, se met en tête de se débarrasser du rongeur, Emma doit agir. Dans le monde des rêves, aidée par le drôle de bonhomme bleu Gaff, elle va tenter de changer le futur... Un film d'animation plutôt chouette, bien que ses personnages soient trop caricaturés. **

À lire sur le même sujet:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Rien

29.07.2020 à 10:26

on va pas dans les salles de cinema en periode de Covid. On va prendre l'air meme s'il est in pei chaid