08.07.2020 à 09:44

Sorties cinéma

Que voir dans les salles dès le 8 juillet 2020?

Découvrez notre avis sur les cinq nouveaux films à l’affiche cette semaine, ainsi que toutes les bandes-annonces.

de
Marine Guillain
Cate Blanchette dans «Where’d You go, Bernadette», de Richard Linklater

Cate Blanchette dans «Where’d You go, Bernadette», de Richard Linklater

- DR

«Tout simplement noir», de Jean-Pascal Zadi et John Wax

Un comédien raté et frustré décide d’organiser la première marche de protestation noire en France, interdite aux blancs et aux femmes. Conviction ou opportunisme? Au gré des rencontres avec des stars qui jouent leur propre rôle (Soprano, Eric Judor, Ramzy et Melha Bedia, Fary…), Jean-Pascal Zadi, la quarantaine, se confronte aux opinions les plus diversifiées… Pour être honnête, en voyant l’affiche grotesque et le titre du film, on a d’abord eu très peur. Alors quelle belle surprise de découvrir une comédie mordante, osée et provocatrice, bourrée de répliques subversives! L’idée du faux documentaire, tourné avec grande dérision, fonctionne pile-poil. L’autre gros point fort? Cette mise en évidence de la multiplicité des points de vue, des problèmes et des questions irrésolus que soulève la lutte contre le racisme. Bien qu’un peu trop masculin, «Tout simplement noir» tombe à pic dans le contexte actuel des récentes mobilisations antiracistes. ***

Pour l’interview vidéo de Jean-Pascal Zadi, c’est par ici

«Where’d You go, Bernadette», de Richard Linklater

Architecte qui fut un temps parmi les meilleures, Bernadette (Cate Blanchett) vit désormais quasi reclue dans sa maison délabrée à Seattle. Elle n’aime pas ses voisins, ni la foule, ni les gens en général. Excepté l’amour de sa vie: sa fille Bee, une brillante ado de 15 ans. Un jour, alors que son mari la pousse à se soigner, Bernadette disparaît sans laisser de traces… Ce nouveau long métrage de Richard Linklater («Boyhood», «Before Sunrise») se révèle tout à fait réussi. En quelques minutes, la grande Cate Blanchett parvient à rendre son personnage aussi fascinant qu’intriguant. Il y a bien quelques (petites) lourdeurs, quelques moments attendus et quelques bons sentiments en trop, mais au final, «Where’d You go, Bernadette» dépeint une émouvante histoire d’amour au sein d’une famille soudée et offre un moment de joie pure. ***

«Cancion sin nombre», de Melina Leon

Pérou, 1988. Une maman de 20 ans fait tout pour retrouver le bébé qu’on lui a volé à sa naissance. Pour découvrir notre critique, c’est par ici.

«Scooby!» de Tony Cervone

L’un des chiens les plus célèbres du monde télévisuel revient cet été avec de nouvelles aventures. «Scooby!» raconte d’abord comment le dogue allemand et Sammy le solitaire se sont rencontrés et promis l’amitié pour la vie. Quelques années plus tard, la bande qu’ils forment avec Fred, Velma et Daphné enquête sur un complot mondial destiné à déchaîner les forces d’un chien fantôme nommé Cerberus. Pas foncièrement mauvais, mais banal. **

«Le cristal magique», de Regina Welker et Nina Wels

Amy la hérissonne courageuse et Tom l’écureuil trouillard s’embarquent à la recherche d’un cristal magique, censé ramener de l’eau dans la forêt. Ni très original ni très moderne, «Le cristal magique» pêche par son côté simpliste. Prônant des valeurs d’amitié et d’entraide, il pourrait tout de même plaire aux tout petits. **

Et encore

Festival cinémas d’Afrique

La 15e édition du Festival Cinémas d’Afrique a beau être reportée en 2021, une édition spéciale a lieu cet été. Plusieurs métrages seront montrés dans divers lieux vaudois, parfois suivis de soirées festives. Les réjouissances commencent ce jeudi au CityClub de Pully (VD) avec la projection de «Un fils». Le réalisateur Mehdi M. Barsaoui sera en duplex depuis la Tunisie pour en parler.

Ennio Morricone à l’honneur

Ennio Morricone n’est plus. En hommage au célèbre compositeur de musique de films décédé le 6 juillet 2020, les Cinémas du Grütli (Ge) projettent «Il était une fois dans l’Ouest» ce samedi 11 juillet à 18h (à voir aussi le 2 et le 11 août).

À lire sur le même sujet:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Coronavirus

09.07.2020 à 04:36

Avec le port du masque obligatoire rien de tout, bye bye cinéma

Covid

08.07.2020 à 10:17

Comme d'AB, rien.