RISQUE D’INCENDIE - Quel danger représentent les véhicules électriques dans les garages souterrains?
Shutterstock
Publié

RISQUE D’INCENDIEQuel danger représentent les véhicules électriques dans les garages souterrains?

Un véhicule électrique en feu est très difficile à éteindre. Riccardo souhaite savoir à quel point de tels véhicules sont dangereux dans un garage souterrain.

par
Markus Peter

Question de Riccardo à l’équipe d’experts de l’UPSA:

De nombreux garages souterrains sont équipés de stations de recharge pour les véhicules électriques. Pourtant, on entend régulièrement parler d’incendies de voitures électriques, lesquels sont très difficiles à éteindre. Quel est donc le réel danger de ces voitures?

Réponse de Markus Peter de l’UPSA:

Cher Riccardo,

Il n’existe pas de réponse toute faite et définitive à votre question. Mais je vais essayer d’apporter quelques éclaircissements. Tout d’abord, il faut préciser que les véhicules électriques ou hybrides dotés de batteries lithium-ion ne prennent pas plus souvent feu que les voitures équipées de moteurs à combustion. Afin d’obtenir l’autorisation de mettre un véhicule électrique sur le marché, les constructeurs doivent respecter certaines normes en matière de sécurité et de protection anti-incendie.

Les causes pouvant, dans le pire des cas, provoquer l’incendie d’une batterie sont les suivantes:

1. Une déformation ou un endommagement de la batterie suite à un accident. Dans ce cas, la membrane de séparation, qui se situe entre les pôles positifs et négatifs et qui ne laisse normalement passer que les électrolytes, peut être endommagée, entraînant des réactions chimiques indésirables pouvant avoir pour conséquence un court-circuit. Si ce processus n’est pas interrompu, ce phénomène peut se propager d’une cellule à l’autre, provoquant une réaction en chaîne (thermal runaway). Celle-ci cause une surchauffe de la batterie, qui prend alors feu.

2. Un défaut de fabrication de la batterie, comme dans le cas des incendies de téléphones portables faisant régulièrement l’objet d’articles dans la presse.

3. Un courant de charge trop élevé ou une surcharge à la station de recharge peuvent également survenir si le chargeur ne contrôle ou ne termine pas correctement le processus de recharge.

4. La quatrième option est très simple. Lorsqu’une voiture prend feu, sa batterie brûle inévitablement.

Les véhicules électriques ne brûlent pas plus souvent que les voitures conventionnelles, mais d’une tout autre manière. Le contenu énergétique d’une batterie de véhicule électrique entièrement chargée (p. ex. 60 kWh) se situe bien en dessous du contenu énergétique d’un réservoir d’essence plein (50 l correspondent à 430 kWh). Ce qui est délicat dans l’incendie d’une batterie, c’est le thermal runaway mentionné ci-dessus. Lors de cette réaction en chaîne, la batterie libère en peu de temps toute l’énergie électrique emmagasinée sous forme de chaleur. Dans ce cas, les batteries ne peuvent pratiquement pas être éteintes; elles doivent être refroidies autant que possible. Ce qui signifie que l’eau utilisée doit être de l’eau de refroidissement et non de l’eau d’extinction.

Les véhicules électriques ne brûlent pas plus souvent que les voitures conventionnelles.

Markus Peter, UPSA

Par ailleurs, la ventilation et l’aération jouent un rôle crucial dans les garages souterrains en évacuant les fumées nocives. Cela s’applique bien entendu aussi aux véhicules à propulsion conventionnelle. Dans le cas des véhicules électriques, le mélange toxique contient simplement plus de composantes.

Il est en outre important que les garages souterrains proposant des stations de recharge soient bien conçus. Dans l’idéal, les places concernées doivent se trouver près de l’entrée et de la sortie afin de permettre ou de simplifier l’évacuation. La hauteur du plafond est également importante, puisque les véhicules de secours sont plus hauts que les véhicules de tourisme classiques.

Bonne route,

Envoyez simplement vos questions par e-mail à l’adresse autoratgeber@20minuten.ch. Les questions d’actualité les plus intéressantes, ainsi que leurs réponses, seront publiées chaque semaine sous le prénom de l’auteur dans la rubrique Lifestyle de «20 minutes».

L’UPSA est l’association des garagistes suisses. Quelque 4000 entreprises comptant 39’000 collaborateurs au total (dont 9000 jeunes en formation initiale et continue) veillent à ce que nous puissions circuler de manière fiable, sûre et écoefficiente. L’équipe d’experts qui répond à vos questions est composée de: Markus Aegerter (Commerce et Prestations), Olivier Maeder (Formation), Markus Peter (Technique et Environnement) et la juriste de l’UPSA, Olivia Solari (Droit).

Ton opinion