réseaux sociaux: Quel talent! Quatre influenceuses suisses qui ont créé leur marque
Soraya Bakhtiar

Soraya Bakhtiar

Azaleo
Publié

réseaux sociauxQuel talent! Quatre influenceuses suisses qui ont créé leur marque

Vêtements, food, lingerie ou parfums: ces jeunes cheffes d’entreprise ont choisi la voie de l’entrepreneuriat. Voici leurs portraits.

par
Nina Seddik

À elles quatre, elles cumulent plus d’un million de followers sur Instagram. Influenceuses mode ou food, elles ont en commun d’avoir emprunté le chemin de l’entrepreneuriat, portées par leurs communautés respectives qui sont un vivier de clients potentiels.

Sandra Pinto – Lamarel

Avec plus de 286’000 abonnés au compteur sur Instagram, Sandra Pinto est l’une des blogueuses les plus influentes de Suisse. Une véritable passion pour la mode qui la pousse à créer Lamarel en 2018, une marque de vêtements fabriqués au Portugal, pays dont ses parents sont originaires. Désireuse de s’inscrire dans une démarche aussi durable que possible, la Bâloise, âgée de 28 ans, a pris le temps de chercher un atelier de production qui respecte le bien-être des travailleurs. Sa première collection est essentiellement composée de pièces basiques, comme des T-shirts blancs et des chemises en coton. Pour la deuxième, la jeune femme s’est inspirée du confinement en créant une ligne de vêtements unisexes «pour rester à la maison» et dont le coton sera certifié 100% bio dès le mois de mars.

Sandra Pinto en Lamarel

Sandra Pinto en Lamarel

Lamarel
Lamarel
Lamarel

Nadia Damaso – Nadia Damaso

Elle n’a que 24 ans et déjà trois livres de recettes healthy à son actif. Des best-sellers dont plus de 200’000 exemplaires ont été écoulés en Suisse et dans le monde. Une véritable success story pour Nadia Damaso, originaire de l’Engadine, dans le canton des Grisons. Suivie par quelque 149’000 personnes sur Instagram, elle ne partage pas uniquement des recettes avec sa communauté, mais un véritable lifestyle. En plus d’une gamme de granolas distribués dans près de 4000 magasins en Suisse, en Allemagne et en Autriche, la jeune entrepreneuse a lancé une ligne de couteaux de cuisine, d’appareils électroménagers (en collaboration avec la marque Novis) et de plaques de fonds pour photographies. Et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin! Elle s’apprête en effet à lancer une collection d’assiettes en céramique, en collaboration avec l’artiste anglaise Sarah Jerath, et travaille sur une ligne de vêtements d’intérieur, de linge de maison et de meubles, s’inscrivant tous dans une démarche durable.

Nadia Damaso

Nadia Damaso

Nadia Damaso
Son premier livre «Eat better not less» publié en 2015, 39 fr. 90

Son premier livre «Eat better not less» publié en 2015, 39 fr. 90

Nadia Damaso
Couteau de cuisine, 218 fr.

Couteau de cuisine, 218 fr.

Nadia Damaso

Soraya Bakhtiar - Azaleo

Le parfum, c’est la grande histoire d’amour de Soraya Bakhtiar. Passionnée depuis son plus jeune âge, lorsqu’elle classait les échantillons des magazines dans un album, l’influenceuse mode aux 126’000 abonnés sur Instagram a lancé sa marque Azaleo à l’été 2020. Les trois senteurs de sa première collection ont été créées en collaboration avec le nez Stéphanie Bakouche, à Grasse (F), capitale du parfum, et ne sont pas testées sur les animaux. Née à Genève d’un père iranien et d’une mère égyptienne, la globe-trotteuse, âgée de 31 ans, vit aujourd’hui entre l’Europe et le Moyen-Orient dont est originaire le layering. Cette technique est au cœur du concept d’Azaleo et consiste à associer les parfums pour créer une fragrance unique.

Soraya Bakhtiar

Soraya Bakhtiar

Azaleo
Les parfums «Voile de Lune», «Bois bohème» et «Sun to soul», 195 fr. pièce

Les parfums «Voile de Lune», «Bois bohème» et «Sun to soul», 195 fr. pièce

Azaleo
Azaleo

Michèle Krüsi – Leonessa

Les soutiens-gorges doivent être confortables, comme une seconde peau. C’est la réflexion derrière la création de la marque de lingerie Leonessa. Lancée en 2019 par Michèle Krüsi, du blog The Fashion fraction, elle propose une gamme de culottes et de bralettes (des soutiens-gorge sans armature ni rembourrage). Chaque pièce est produite en petite quantité et fabriquée à la main à Porto, au Portugal. Michèle, âgée de 28 ans, sollicite régulièrement ses 473’000 followers en collectant leurs feedbacks et leurs envies pour les prochaines collections. Le site internet de la marque propose aussi de participer au processus créatif en répondant à une série de questions sur ses préférences en matière de lingerie et en partageant des photos.

Michèle Krüsi

Michèle Krüsi

Leonessa
Leonessa
Leonessa

Ton opinion

0 commentaires