Actualisé 30.03.2019 à 08:49

Suisse

«Quelle honte pour la démocratie directe»

Le conseiller national Mathias Reynard (PS/VS) a surpris des militants prétendument «gay-friendly» qui faisaient signer un référendum qu'il juge homophobe.

de
frb

Le conseiller national valaisan prouve ce qu'il avance dans une vidéo qu'il a tournée lui-même sur Twitter.

Drôle de rencontre ce vendredi matin à Sion pour le conseiller national valaisan Mathias Reynard. Le socialiste, qui est l'origine d'une loi qui punit plus sévèrement les auteurs de discrimination sur l'orientation sexuelle, est tombé par hasard sur des militants qui récoltaient des signatures contre son texte. Jusque là, rien d'anormal. Sauf que ces militants avaient des méthodes carrément malhonnêtes, révélait vendredi «Rhône FM». D'une part, la description du texte présenté était volontairement masquée. Et d'autre part, ces militants prétendaient eux-aussi combattre les discriminations.

Manque de bol, ils ont croisé le chemin de Mathias Reynard en personne, qui a capté la scène en vidéo et l'a dénoncée publiquement. «Quand on n'a pas d'arguments, on utilise le mensonge pour duper les citoyens. Faire signer un texte homophobe en prétendant lutter contre l'homophobie. Quelle honte et quel tort pour la démocratie directe!»

Au niveau national, l'UDF avait annoncé son soutien à un référendum contre cette loi. Pour l'heure, rien ne prouve que ces militants malhonnêtes aient agi avec la bénédiction du parti. Toujours est-il que cette pratique, immortalisée dans la vidéo de Mathias Reynard, pourrait soulever des questions sur la validité du référendum dans le cas où il aboutirait.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!