Actualisé 04.03.2013 à 14:09

Tuerie de Menznau«Quelqu'un a tué notre Viktor»

Ce week-end, le forcené présumé de Menznau (LU) a été enterré au Kosovo. Ses proches, qui ont pu voir le défunt, ne croient pas à un suicide. Une autre personne l'aurait abattu.

de
ats/ofu

Les rumeurs selon lesquelles le forcené présumé de Menznau (LU) a été abattu après avoir tué trois personnes dans la fabrique Kronospan mercredi passé semblent se confirmer. Plusieurs employés de l'entreprise avaient déjà affirmé que le tireur a été maîtrisé par des employés de la firme. Un cousin du forcené, qui a vu le corps de Viktor B. avant son enterrement, en est certain: «Quelqu'un a tiré sur notre Viktor depuis derrière. J'ai vu l'endroit où la balle est entrée et sortie de son corps. La police a dit qu'il ne s'est pas donné la mort. Il a été touché à l'arrière de la tête», a-t-il raconté à «Blick».

Lundi, la police lucernoise n'avait toujours pas pu interroger les témoins directs de la fusillade. L'état de santé des six blessés ne l'a pas encore permis. Cinq jours après le drame, le déroulement exact des événements n'est toujours pas clairement établi. Les raisons qui ont poussé le tireur présumé à passer à l'acte sont également inconnues.

La tuerie a eu lieu mercredi matin sur le site de Kronospan, la plus grande entreprise de bois aggloméré de Suisse. Le tireur y était employé depuis dix-sept ans. Il a visé plusieurs de ses collègues. Deux sont décédés sur place et un troisième à l'hôpital. Contrairement à ce qu'affirme le cousin du forcené, la police lucernoise a communiqué lundi que les circonstances exactes de sa mort ne sont pas encore connues.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!