Vancouver 2010: Quelque 150 manifestants chahutent la flamme olympique
Actualisé

Vancouver 2010Quelque 150 manifestants chahutent la flamme olympique

Environ 150 personnes ont protesté pacifiquement contre le passage du relais de la flamme à l'université de Vancouver, jeudi soir, à la veille de la cérémonie d'ouverture des JO, a constaté une journaliste de l'AFP.

Encadrés par la police, des étudiants, rejoints par des militants des groupes anti-olympiques, ont chahuté le relais de la flamme, sans réussir toutefois à l'interrompre ou à dévier son parcours.

«Ils étaient pacifiques», a dit Peter Thiessen, porte-parole de la police. Rassemblés sous la pluie, les manifestants brandissaient des slogans tels que «La pauvreté n'est pas un jeu» ou «Les jeux Olympiques déciment les cités hôtes», tandis qu'une foule compacte fêtait non loin de là l'arrivée de la flamme sur le campus.

«Nous ne sommes pas vraiment contre l'idée des Jeux olympiques mais contre tout ce que cela induit. Il y a eu des dépenses inutiles, notamment pour la sécurité, et pendant ce temps-là, le nombre de sans-abris augmente dans la rue», a dit l'AFP, Jeremy, un des porte-paroles du groupe d'étudiants.

Vendredi, une cinquantaine de groupes militants anti-JO appellent à manifester en marge de la cérémonie d'ouverture des JO de Vancouver. (afp)

Ton opinion