Quelque 150 personnes dénoncent les nouveaux tarifs des crêches
Actualisé

Quelque 150 personnes dénoncent les nouveaux tarifs des crêches

Quelque 150 personnes ont manifesté mercredi devant le Parlement jurassien pour dénoncer les nouveaux tarifs des crèches.

Elles estiment que cet arrêté gouvernemental pénalise injustement la classe moyenne.

Sous la pluie, les manifestants, essentiellement des mères de famille, ont brandi des banderoles avec les slogans «Ne freinez pas la natalité» ou «laissez-nous travailler». «Notre facture va passer de 6000 à 12 000 francs par année pour trois jours de crèche par semaine», explique à l'ATS un père de famille de 45 ans.

L'arrêté gouvernemental, qui devrait entrer en vigueur début 2008, prévoit une unification des tarifs fixés en fonction du revenu et de la taille du ménage. Ce système est favorable aux faibles salaires et fixe un plafond pour les hauts revenus.

Polémique

La polémique ne cesse d'enfler dans le Jura depuis plusieurs jours. Les lettres de lecteurs se multiplient dans la presse et plusieurs interventions parlementaires doivent être déposées au cours de la session de mercredi. (ats)

Ton opinion