Actualisé

«360»Quelques degrés de séparation

Réalisateur de «The constant gardener», Fernando Meirelles enchevêtre les destins d'une multitude de personnages dans «360».

par
Catherine Magnin

Adaptation moderne de «La ronde» d'Arthur Schnitzler, «360» suit quelques personnages dont les destins s'enchaînent. Un monsieur fatigué dans un avion discute avec une femme qui va passer une nuit avec un délinquant sexuel suivi par une psy qui... Et ainsi de suite. Il en résulte une foule de trajectoires, autant d'individus à des carrefours de leur existence, et un exercice de style qui, faute de nous embarquer dans sa spirale, tourne en rond. Si «360» tient finalement la distance malgré son irrégularité typique d'un film à sketchs, c'est grâce à ses excellents comédiens.

«360»

De Fernando Meirelles. Avec Anthony Hopkins, Jude Law, Rachel Weisz,

Jamel Debbouze...

Sortie le 25 juillet 2012

**

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!