Société: Quelques règles de savoir-vivre pour que l’harmonie règne
Getty Images
Publié

SociétéQuelques règles de savoir-vivre pour que l’harmonie règne

Les repas de fin d’année sont un moment clé de la vie en société. Par conséquent, il est bon de rappeler certains usages.

par
Emmanuel Coissy

Retard

Un retard de 20 minutes est l’extrême limite de l’acceptable. Il ne faut jamais repousser l’heure du repas à cause d’un retardataire, par égard pour les invités ponctuels. Si l’on est retenu ailleurs, on appelle l’hôte pour s’excuser et lui dire de commencer en son absence et l’assurer de sa venue. Il ne faut pas réinviter un retardataire impénitent.

Les présentations

On présente un homme à une femme et non l’inverse. Exemple: «Delphine, je te présente Julien.» On fait exception quand l’homme occupe une position sociale élevée ou s’il est plus âgé. Exemple: «Grand-père, je te présente Marie.»

Accolade, bise et baisemain

En raison de la crise sanitaire, il faut éviter les contacts physiques. Une simple inclinaison de la nuque avec un sourire suffit.

Régimes spéciaux

Un végétarien et les personnes suivant un régime alimentaire spécial doivent prévenir leur hôte au moins un jour avant le dîner. Si un invité ne boit pas d’alcool, on le sert dans le même type de verre que les autres convives.

Plan de table

Les personnes qui reçoivent président à chaque bout de la table. À la droite de chacun, on place un invité d’honneur, puis les autres. On sépare les couples mariés sauf s’ils sont mariés depuis moins d’un an. Cette année, il faudra s’en tenir au nombre de convives prescrit par les autorités.

Le menu

On le rédige à la main, même si son écriture n’est pas parfaite. Il est placé en évidence sur la table.

La serviette

La serviette est placée dans l’assiette pour le repas de midi (éventuellement pliée). Elle se place non pliée à gauche de l’assiette le soir Mais elle n’est jamais pliée en cocotte dans un verre! Le rond de serviette n’est utilisé que pour des repas dominicaux en famille à la campagne. Quand on a pris place, on pose immédiatement sa serviette pliée en deux sur ses genoux. On s’essuie la bouche avant de porter un verre à sa bouche. À la fin du repas, on pose la serviette sur la table sans la replier.

La fourchette

La fourchette est présentée les dents contre la table seulement si les couverts sont gravés de son chiffre (ses initiales) ou d’un blason familial.

Tenir son verre

Un verre à pied se tient normalement: le galbe de la tulipe dans la paume. On ne pince pas le pied entre ses doigts parce que c’est aussi ridicule que de lever l’auriculaire pour prendre le thé.

«Santé!» «Bon appétit!»

Ces mots ne se prononcent jamais en société, mais uniquement dans un cadre familial. Si, à un dîner, toute l’assistance se souhaite «Bon appétit!» ou «Santé!» il faut suivre le mouvement.

La salade

Autrefois, elle était servie après le plat principal. Aujourd’hui, elle peut aussi l’être en entrée. On ne la coupe jamais au couteau dans son assiette. Tout au plus avec la tranche de la fourchette. L’hôte doit veiller à préparer une salade coupée finement.

Finir son assiette

C’est obligatoire! Mais on peut développer des astuces pour donner l’impression de l’avoir finie.

Le pain

Il est présenté sur une petite assiette en haut à gauche de l’assiette. On le rompt et on porte un petit morceau à sa bouche. On ne sauce pas un plat avec son pain.

La conversation

On ne parle pas d’argent, de sexe, de politique ni de religion à table. Toutefois pour engager la conversation, il faut se tenir au courant de l’actualité.

Les cadeaux

On ouvre toujours les cadeaux devant les convives juste après le dessert. Si ce sont des chocolats, il faut les faire goûter. Et si on n’aime vraiment pas son cadeau il faut en faire don discrètement à une œuvre de bienfaisance.

La cigarette

Autrefois, il fallait accepter que les invités fument chez soi. Les torailleurs abusent de cette permission, ce qui rend l’air irrespirable. Les temps ont changé: on ne fume plus à table. On a le droit de prier quelqu’un d’aller fumer à la fenêtre, sur le balcon ou sur la terrasse. Il faut toutefois éviter la scission du groupe en créant l’animation.

Savoir dire merci

Il faut toujours remercier quelqu’un qui s’est donné la peine de vous recevoir. Dès le lendemain, vous utiliserez le moyen par lequel vous avez été invité (SMS, mail ou courrier) même si cela semble être une corvée. C’est obligatoire. Vous avez 30 jours pour le faire (le délai est beaucoup plus court par SMS). S’y soustraire, c’est risquer de déplaire et de ne plus être invité.

Les fleurs

Elles doivent être livrées la veille ou le lendemain du jour de l’invitation pour ne pas ennuyer la personne qui vous reçoit. Quand on reçoit sa famille, il faut préparer ses vases parce que les parents sont autorisés à venir à un dîner les bras chargés de fleurs.

Ton opinion

6 commentaires