Actualisé 14.03.2016 à 17:41

Los AngelesQui a voulu violer Rebel Wilson?

L'actrice australienne aurait pu mal finir récemment. On lui aurait versé de la drogue dans son verre, alors qu'elle était dans une boîte de nuit.

de
Ludovic Jaccard
La comédienne de 36 ans pense avoir été victime de la drogue du violeur.

La comédienne de 36 ans pense avoir été victime de la drogue du violeur.

photo: AFP/Jamie Mccarthy

C'est une mésaventure loin d'être rare que Rebel Wilson a vécue mercredi dernier. De sortie avec des amis dans une boîte de Los Angeles, l'héroïne du film «Célibataire, mode d'emploi» a probablement échappé au pire.

«Hey les gars et surtout les filles, soyez vraiment prudents avec ce que vous buvez quand vous sortez dans les clubs et les bars la nuit, a-t-elle expliqué sur Twitter le lendemain. J'ai pris un verre la nuit dernière et je crois qu'on y a ajouté quelque chose. Je me suis sentie vraiment à bout et désorientée.»

Par chance, l'Australienne de 36 ans n'a bu qu'un tiers de sa boisson. «J'ai vite compris qu'il y avait quelque chose qui ne tour­nait pas rond», a-t-elle continué. L'actrice a pu rentrer dormir chez elle saine et sauve, mais elle se souviendra longtemps de son réveil. «J'ai eu l'impression qu'un camion m'était passé dessus. Je n'aurais jamais imaginé que ça puisse m'arriver», a-t-elle ajouté.

Appelée «la drogue du violeur», celle-ci est souvent composée d'anesthésiques, dont le GHB, mélangés à des sédatifs. Les jeunes femmes en sont les principales victimes, dans des lieux festifs. Rebel a donc raison de le rappeler: la vigilance est de rigueur!

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!