Actualisé 22.01.2014 à 12:19

BâleQui est le pire: le plaignant ou l'accusé?

Le musicien alémanique David Klein a attaqué mi-janvier l'humoriste Massimo Rocchi pour antisémitisme. Or, sur les réseaux sociaux, il compare les musulmans aux nazis.

de
dia/dmz

Alors que le monde francophone était suspendu aux derniers rebondissements de l'affaire Dieudonné, le musicien bâlois David Klein déposait mi-janvier une plainte pénale contre l'humoriste alémanique Massimo Rocchi. De confession juive, il n'a pas apprécié les plaisanteries du comique à l'égard des membres de sa communauté religieuse. Mais le 4 janvier, David Klein écrivait sur Facebook un message au contenu plus que discutable: «Les musulmans sont les nazis d'aujourd'hui. Ce qui était la règle dans les rues allemandes sous le troisième Reich l'est maintenant à Jérusalem.»

Sur les ondes de la télévision locale TeleZüri, David Klein s'est défendu: «Il y a des passages dans le Coran qui appellent à assassiner les juifs. La Charte nationale palestinienne affirme d'ailleurs que le but du pays est de tuer tous les juifs», déclare-t-il. Il s'appuie aussi sur une vidéo qu'il a postée sur le réseau social, montrant comment de jeunes musulmans s'attaquent à deux juifs orthodoxes. «Ces images m'ont rappelé l'Allemagne des années 1930», ajoute-t-il.

Pas peur des poursuites

Le musicien dit toutefois ne pas craindre une éventuelle plainte pénale. Son avocat, David Gibor, n'a pas souhaité s'exprimer.

Quant à Saida Keller-Messahli, présidente du Forum pour un islam progressiste, elle se déclare déçue. «David Klein prétend se battre contre le racisme. Mais il fait des remarques à l'encontre de ses principes.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!