Actualisé 06.04.2020 à 17:44

E-sport

Qui grimpera sur le toit de l'Europe?

Les playoff de «League of Legends» ont débuté ce week-end avec une surprise majuscule. En Amérique du Nord, la logique a été respectée.

de
mey
Pourtant grands favoris, Jankos et G2 n'ont plus le droit à l'erreur maintenant.

Pourtant grands favoris, Jankos et G2 n'ont plus le droit à l'erreur maintenant.

Michal Konkol

C'est un coup de tonnerre dans le ciel de «League of Legends» («LoL»)! Quadruple tenant du titre en Europe et finaliste des derniers Worlds, G2 a trébuché vendredi contre des Mad Lions qui ne semblaient pas avoir la moindre chance de créer l'exploit, en ouverture des playoffs du LEC, le championnat européen.

Contre toute attente, les Mad Lions y sont allés au culot, guidés par la fougue de leur jeunesse, persuadés que rien ne leur est impossible. Grâce à Carzzy et Kaiser en botlane, deux des révélations de la saison du LEC, ils ont emporté la première manche de ce Best of 5, non sans quelques frayeurs.

Piqué au vif, G2 a ensuite réagi avec la manière, Perkz et Wunder retrouvant leurs standards stratosphériques pour égaliser à 1-1. Dans le troisième match, les Mad Lions ont rapidement pris l'avantage avant de voir G2 revenir à leur hauteur. Mais les jeunes loups européens ont su habilement jouer les objectifs neutres pour reprendre l'avantage 2-1.

En 4e match, les Mad Lions ont de nouveau commencé très fort. Puis Caps et surtout Perkz ont prouvé que la moindre erreur contre G2 pouvait se payer cash et la meilleure équipe de la saison régulière a de nouveau égalisé (2-2). Dans la manche décisive, c'est Shadow, le jungler des Mad Lions, qui a fait régner sa loi. Dans un match à couper le souffle, à l'image de toute la série, G2 a joué son va-tout et était très proche de détruire le Nexus, tombé à 5%... Mais finalement, ce sont bien les rookies européens de Mad Lions qui ont réussi à battre les Rois de l'Europe dans un final haletant!

Heureusement pour G2, le nouveau format des playoffs introduit cette année lui a alloué un droit à l'erreur. Il descend donc dans le Losers' Bracket, mais va devoir retrouver son niveau de jeu qui a fait sa réputation.

Fnatic

De son côté, Fnatic n'a connu qu'une petite alerte face à Origen. Les coéquipiers de Rekkles ont ainsi très facilement gagné les deux premières manches avant que Nukeduck et Upset ne profitent d'une partie à rallonge pour s'imposer en 42 minutes (2-1). Origen a également donné du fil à retordre à Fnatic en 4e manche, mais insuffisamment pour éviter la défaite (3-1). Rekkles et Hylissang, utilisés à contre-emploi, ont été déterminants.

Les futures affiches opposeront Fnatic à Mad Lions dans le Winners' Bracket pour une place directement en finale. Origen affrontera Rogue, vainqueur assez facile de Misfits (3-1), dimanche. Le vainqueur de ce match du Loser's Bracket retrouvera G2.

LCS

En Amérique du Nord, la logique a été respectée. Grandissime favori, Cloud9 a littéralement écrasé d'inoffensifs 100Thieves sur le score sans appel de 3-0. Probablement la meilleure équipe de l'histoire des LCS, Cloud9 n'a été bousculé qu'en début de 3e manche, mais a très vite repris le contrôle des opérations lors de teamfights gérés en mode rouleau compresseur.

De leur côté, les Evil Geniuses (EG) ont réussi à passer l'épaule face à une vaillante équipe de FlyQuest (3-1) qui n'a pas été aidée par un coaching catastrophique, qui a titularisé Viper, totalement dépassé et sans impact. Après avoir prouvé qu'il n'avait rien à faire en playoff de LCS, Viper a (enfin) été remplacé par Solo, largement meilleur, pour les deux dernières manches. Grâce à ce changement, FlyQuest a retrouvé des couleurs, a remporté le 3e match (2-1) et a failli égaliser emmené par un... Solo qui a porté son équipe à bout de bras. Mais les EG ont finalement réussi à s'imposer en backdoor.

Les prochains matchs de LCS : FlyQuest sera opposé aux Golden Guardians et 100Thieves affrontera la redoutable équipe de TSM. Dans le Winners' Bracket, Cloud9 jouera contre EG pour une place directement en finale.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!