Afrique du Sud: Qui sera la première dame du président polygame?
Actualisé

Afrique du SudQui sera la première dame du président polygame?

A la veille de l'investiture du président élu sud-africain Jacob Zuma, le nom de la première dame restait toujours vendredi un mystère: qui des trois femmes du tribun polygame sera à ses côtés au moment où il prêtera serment samedi à Pretoria?

En Afrique du Sud, la polygamie est reconnue, mais la question de la première dame n'est pas mentionnée dans la Constitution, remarque Jessie Duarte, porte-parole du Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir depuis les premières élections multiraciales en 1994.

«M. Zuma peut inviter l'une de ses femmes ou ses filles aux cérémonies officielles, selon les occasions», explique-t-elle.

L'ANC lui-même a du mal à s'y retrouver dans la famille nombreuse du chef de l'Etat élu. La semaine dernière, il affirmait qu'il avait deux femmes et 18 enfants. Mais dans une biographie officielle publiée cette semaine, il apparaît que M. Zuma a trois épouses et 19 enfants.

En présence de ses trois femmes

Elles sont toutes attendues samedi pour la prestation de serment dans la capitale administrative. M. Zuma, âgé de 67 ans, «sera accompagné de ses trois épouses», selon son porte-parole, Zizi Kodwa.

Mais qui sera à ses côtés quand il prêtera serment? Sizakele Khumalo, sa première femme épousée en 1973, Nompumelelo Ntuli Zuma ou Thobeka Mabhija, à qui il a passé la bague respectivement l'an dernier et en janvier?

M. Zuma a rencontré il y a une cinquantaine d'années Sizakele Khumalo dans son village natal de Nkandla, en pays zoulou. Elle vit toujours au pays et évite le feu des projecteurs.

Une favorite?

C'est Nompumelelo Ntuli Zuma qui semble de fait se placer en tête de la course au titre de première dame, selon les médias. A 34 ans, la jeune femme est devenue son épouse l'année dernière lors d'une somptueuse cérémonie traditionnelle zouloue, au cours de laquelle le couple paradait en peaux de léopard.

Mère de deux enfants de M. Zuma, elle se montre souvent à ses côtés, notamment le jour du vote à Nkandla lorsque le chef de l'ANC a glissé devant les journalistes son bulletin dans l'urne.

En janvier, les journaux ont rapporté que M. Zuma avait payé la «lobola» (dote) pour se marier à la mondaine Thobeka Mabhija, avec qui il aurait eu deux enfants. Cette semaine, l'information a finalement été confirmée par l'ANC, mais les détails de ce mariage restent flous.

Cinq mariages

Au total, M. Zuma s'est marié cinq fois. Une de ses épouses Kate Mantsho Zuma s'est suicidée en 2000. Deux ans auparavant, il avait divorcé de Nkosazana Dlamini-Zuma. Mère de quatre enfants, elle reste très proche de lui et pourrait dans le nouveau gouvernement troquer son poste de ministre des Affaires étrangères pour celui de l'Intérieur.

«J'aime mes femmes et je suis fier de mes enfants», a affirmé le populaire et controversé Zuma lors d'une interview télévisée. «Il y a beaucoup d'hommes politiques qui cachent leurs maîtresses et leurs enfants pour pouvoir se dire monogame, a-t-il souligné. Je préfère être franc».

(ats)

Ton opinion