26.07.2020 à 11:16

Un camp d’été nazi?

Qui sont ces filles blondes qui défilent en Saxe?

Elles sont blondes, les cheveux tressés, marchent au pas et portent des uniformes avec des écussons inquiétants. Certains parlent d’un «camp d’été nazi en Saxe orientale».

1 / 4
Ce groupe de filles a été vu à Rathen mardi dernier.

Ce groupe de filles a été vu à Rathen mardi dernier.

Dresden Nazifrei
L’écusson rappelle le «Wotansknoten,» un symbole guerrier germanique souvent utilisé par les partisans de l’extrême droite.

L’écusson rappelle le «Wotansknoten,» un symbole guerrier germanique souvent utilisé par les partisans de l’extrême droite.

Dresden Nazifrei
Le lendemain, un autre groupe de filles s’est rassemblé à Dresde.

Le lendemain, un autre groupe de filles s’est rassemblé à Dresde.

Dresden Nazifrei

Sur son site web, le groupe d'activistes Dresden nazifrei a publié des photographies de deux groupes de filles avec ce commentaire: «Apparemment, un camp d'été nazi est actuellement organisé en Saxe orientale. Un groupe de jeunes femmes a été observé à Rathen.» Le jour suivant, un autre groupe a été aperçu à Dresde, jouant de la musique à Neumarkt. «Les deux groupes appartiennent à la tendance nationaliste en raison des vêtements et des badges.»

L'apparence et les vêtements du premier groupe de filles «rappellent de façon frappante l'organisation de jeunesse nazie Bund Deutscher Mädchen (BDM)», écrit le «Bild». En effet, sur les manches des chemises peut-on voir un écusson qui rappelle le «Wotansknoten», un symbole germanique souvent utilisé par les adeptes d'extrême droite.

La photographie a été montrée à un spécialiste de l’extrême droite: «Nous ne pouvons pas identifier clairement ce groupe pour l'instant. Mais c'est évidemment une organisation de jeunesse de droite», a-t-il déclaré. L'autre groupe, apparu à Dresde, arbore également un écusson spécifique. L’expert mentionne dans ce cas le Freibund, une organisation de jeunes de la nouvelle droite. A l'échelle nationale, celle-ci compte environ 100 membres âgés jusqu’à 26 ans. Créée dans les années 1920 en tant qu'association apolitique, elle est aujourd'hui directement liée à la «nouvelle scène de droite», écrit le «Bild».

La police a déclaré au journal qu’aucun rapport n’avait été fait concernant ces groupes de filles et qu'il n'y avait aucune information à leur sujet. La sûreté de l'Etat a toutefois été avertie.

(gux/20minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!