Actualisé

NeuchâtelQuinze candidats pour les cinq sièges à l'exécutif

Le Parti démocrate-chrétien neuchâtelois n'a pas décidé de remplacer son candidat décédé pour l'élection au Conseil d'Etat, prévu désormais le 28 avril.

Quinze candidats seront en lice à Neuchâtel le 28 avril pour l'élection des cinq membres du Conseil d'Etat. La situation reste pratiquement inchangée à l'issue du nouveau délai fixé pour le dépôt des listes, a indiqué mardi la Chancellerie cantonale.

Selon un communiqué, le Parti démocrate-chrétien (PDC) ne propose pas de remplaçant pour son candidat décédé Raymond Traube. La liste du PDC comportera ainsi deux noms, au lieu des trois proposés pour l'élection prévue initialement le 14 avril. Les autres partis n'ont pas remanié leur liste.

Annoncé il y a une semaine, le décès du candidat PDC a entraîné le report au 28 avril de l'élection au Conseil d'Etat. Pour des raisons constitutionnelles, le gouvernement a été contraint de fixer un nouveau délai pour le dépôt des listes, qui ne peuvent pas comporter le nom de candidats qui ne sont plus en vie.

Compliqué

L'élection des 115 membres du Grand Conseil aura lieu dimanche comme prévu initialement. Les bulletins de vote seront mis sous scellés et dépouillés le 28 avril, en même temps que ceux de l'élection au gouvernement. Les citoyens vont recevoir ces jours prochains les nouveaux bulletins pour l'élection au Conseil d'Etat.

A l'attention des citoyens qui avaient déjà voté par correspondance au moment du décès de Raymond Traube, la Chancellerie d'Etat précise que l'enveloppe de vote pour le Grand Conseil sera conservée jusqu'au 28 avril. L'enveloppe de vote pour le Conseil d'Etat sera éliminée.

POP inquiet

De son côté, dans une lettre ouverte adressée au Conseil d'Etat, le Parti ouvrier et populaire (POP) s'est inquiété mardi de la façon dont vont se dérouler les élections cantonales. De nombreux citoyens ont compris que toutes les élections étaient reportées au 28 avril.

Selon le POP, cette situation pourrait provoquer l'annulation de plusieurs dizaines des votes valables pour le Grand Conseil, mais déposés trop tardivement entre le 14 et le 28 avril. Le parti demande par conséquent au gouvernement d'empêcher l'annulation de ces bulletins. Il chargera ses députés d'intervenir dans ce sens. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!