Actualisé 12.05.2020 à 16:17

Autosuffisance

Quinze fruits et légumes à faire repousser

On a beaucoup parlé d’autosuffisance ces dernières semaines. Nous allons vous montrer comment faire repousser des restes de légumes.

de
Meret Steiger
1 / 16
Si vous consommez régulièrement des fruits et des légumes, le manque d’assortiment dans certains magasins ces dernières semaines ne vous aura pas échappé.

Si vous consommez régulièrement des fruits et des légumes, le manque d’assortiment dans certains magasins ces dernières semaines ne vous aura pas échappé.

istock
Il semblerait que cela soit une raison pour de nombreux Suisses de vouloir devenir autosuffisants. Nous allons vous montrer 16 fruits et légumes que l’on peut cultiver à partir de leurs déchets.

Il semblerait que cela soit une raison pour de nombreux Suisses de vouloir devenir autosuffisants. Nous allons vous montrer 16 fruits et légumes que l’on peut cultiver à partir de leurs déchets.

istock
Diverses plantes aromatiques
Diverses plantes aromatiques

La menthe est en quelque sorte une mauvaise herbe. Elle repousse sans problème à partir d’une simple tige. Prenez un verre et remplissez-le d’eau. Recouvrez-le de film alimentaire, puis piquez-y la tige de menthe. Au bout de quelques jours, des racines apparaîtront. Vous pourrez alors planter la tige dans la terre. Cela fonctionne également avec le basilic et la coriandre, mais dure un peu plus longtemps (2 à 4 semaines) jusqu’à l’apparition de racines. Veillez à changer l’eau régulièrement.

istock

Ces dernières semaines, il n’était pas rare de voir certains rayons dans les magasins vides et les livreurs de denrées alimentaires ont parfois eu du mal à suivre la cadence. Une situation qui a fait réfléchir certains consommateurs qui se tournent désormais vers des manières de devenir autosuffisants.

La mauvaise nouvelle est que très peu d’entre nous savent et peuvent chasser ou pêcher, ce qui réduit déjà nettement les possibilités. Mais la bonne nouvelle est que même si vous n’avez qu’un tout petit espace de disponible sur votre balcon, cuisiner avec ses propres fruits et légumes devient possible.

«Toutes les plantes ne repoussent pas»

Jason De Pecol, directeur agricole de Harlem Grown, un organisme à but non lucratif spécialisé dans le jardinage urbain, livre quelques astuces dans le magazine «Apartment Therapy»: «Quand vous faites pousser des légumes à partir de déchets végétaux, ils n’auront peut-être pas l’apparence et le goût de ceux du commerce. Certains fruits et légumes ne pousseront même pas du tout.»

Selon lui, le produit est idéalement issu de semences non modifiées génétiquement, ce qui signifie que les graines donneront de jeunes pousses pratiquement identiques à la plante-mère. «Or, la plupart des semences et plantes que nous achetons dans le commerce sont des hybrides. Plus on les duplique, plus la plante se modifie», explique t-il.

«Différentes, mais pas nocives»

Même si vos nouvelles tomates ont un aspect peu convaincant, elles ne sont pas nocives, selon De Pecol. «Ça vaut vraiment le coup de cultiver ses propres fruits et légumes et on en tire une certaine fierté», dit-il. Évidemment, l’emplacement est tout aussi important que le type de plante. En général, plus il y a de soleil, mieux c’est. Les tomates ont tout particulièrement besoin de beaucoup de soleil, contrairement à certaines herbes aromatiques, qui ne nécessitent que très peu de lumière.

Dans le diaporama, on vous montre 15 plantes que vous pouvez faire pousser à partir de leurs déchets. Certaines nécessitent un environnement sous serre. Il existe des boîtes de germination, qui fournissent le bon degré d’humidité, de tous types de tailles, même pour le rebord de fenêtre.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!