Berne: Quinze minutes en retard: 4 jours sans chômage
Actualisé

BerneQuinze minutes en retard: 4 jours sans chômage

Un chômeur quadragénaire a été pénalisé pour s'être présenté en retard à son rendez-vous à l'ORP. Il a fait recours devant le tribunal administratif, qui lui a donné tort.

par
dmz

Ce jour d'août 2013, un homme de 43 ans, demandeur d'emploi, avait rendez-vous avec son conseiller de l'office régional de placement (ORP) de la région Berne-Ouest. Mais un repas de midi agité l'a mis en retard: son fils ne l'a pas bien digéré et le quadragénaire, en bon père de famille, a pris le temps de s'en occuper. Pire, sur le chemin de l'ORP, une route fermée et une déviation lui fait perdre ses repères.

A cause de cet enchaînement de circonstances malheureuses, l'homme se présente à l'office avec 15 minutes de retard. Et la sanction est immédiate: 4 jours de pénalité et un rendez-vous reporté. Car le Bernois aurait dû prévenir de son arrivée tardive, relate la «Berner Zeitung», qui explique aussi que le règlement des ORP laisse une marge de 10 minutes en cas de pépin. Fâché, le père de famille fait recours devant le Bureau bernois de l'économie (Beco), sans succès.

Il n'en aura pas plus devant la Cour administrative, devant laquelle il a porté l'affaire. Pour cette dernière, il aurait effectivement dû appeler son conseiller afin de le prévenir. Quant à son argument d'avoir perdu son chemin, il n'a pas ému les juges. Ces derniers n'ont rien à redire non plus sur ce délai de tolérance de dix minutes. Pour le tribunal, la sanction de 4 jours de pénalité est proportionnée. Il souligne de plus que le quadragénaire avait déjà été puni une fois, pour ne pas avoir effectué le nombre minimal de postulations mensuelles.

Ton opinion