Actualisé 24.02.2009 à 19:12

«Marcello Marcello»

Rabaglia succombe au charme de l'Italie

Réalisation suisse filmée à l'italienne, «Marcello Marcello» est un joli conte tantôt drôle, tantôt maladroit.

Marcello vit en Italie, dans un petit village théâtre d'une étrange tradition. Dans les années 1950, les hommes participent à une enchère pour avoir la chance d'escorter une jeune femme lors de son premier rendez-vous. Le jour où la fille du maire réapparaît après des années d'absence, Marcello choisit d'offrir au père de la jeune fille le coq du boucher, sachant que celui-ci le tient en horreur. Pour obtenir l'animal, il va alors devoir élaborer une chaîne d'échanges avec certaines des grandes figures du village.

L'histoire est belle, et le réalisateur, Denis Rabaglia, nous la restitue non sans une certaine poésie. On se laisse très vite embarquer par l'histoire du héros et on se ramollit devant le calme et la beauté de son village. Pourtant le cinéaste nous sert un film qui effleure le cinéma de Tornatore sans parvenir à le rejoindre.

(win)

«Marcello Marcello»

De Denis Rabaglia, avec Renato Scarpa, Francesco Mistichelli et Elena Cucci.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!