Rabais de primes maladie: s'informer avant de signer

Actualisé

Rabais de primes maladie: s'informer avant de signer

Des assureurs proposent des réductions de primes. Mais il faut bien s'informer avant de signer.

Le modèle «médecin de famille» s'est développé en Suisse alémanique. Le principe: contre un rabais de prime, le patient s'engage à consulter d'abord son médecin généraliste, au lieu de courir chez le spécialiste. L'idée a séduit Lise*, jeune salariée, à un détail près: son médecin ne figurait pas sur la liste de son assurance.

Pour Mauro Poggia, de l'Association suisse des assurés, la liberté de choisir son médecin est un droit. «Au patient de voir si la restriction de liberté vaut la différence de prix.»

Selon Nello Castelli, de l'organe faîtier des assureurs Santésuisse, «il n'y a pas de restriction de liberté, les gens s'engagent en toute connaissance de cause.» Fervent partisan de ce système, le PDG de Comparis.ch, Richard Eisler, trouve normal de vouloir rester chez son médecin, «mais, s'il fait partie des listes, la personne aurait tort de se priver d'une baisse de coût».

Chez les médecins, on trouve l'idée bonne, mais on dénonce le manque de transparence des assureurs. «La seule liste qui fonctionne a été établie de manière concertée entre des assureurs et les médecins», constate Jean-Pierre Pavillon, généraliste et membre du comité de la Société vaudoise de médecine. Quant aux patients, leurs problèmes commencent à la première facture que l'assurance refuse de rembourser. Tous conseillent de bien se renseigner avant d'adhérer à un tel système.

Emmanuelle Robert

*Prénom d'emprunt

Ton opinion