Rachat de WDF par Dufry: des millions en synergies

Actualisé

Rachat de WDF par Dufry: des millions en synergies

Le spécialiste bâlois des boutiques hors taxe s'attend à des synergies de 100 millions d'euros (104,6 millions de francs) en rachetant son principal concurrent, un groupe coté à la bourse de Milan. Le montant de la transaction atteint 1,3 milliard d'euros .

Avec ce rachat, Dufry va renforcer sa place de leader. «Avec une part de marché d'environ 24% dans le commerce de détail dans les aéroports, nous prévoyons de propulser nos affaires à de nouveaux niveaux en termes de capture de passagers globaux», a déclaré Julian Diaz, CEO, cité dans le communiqué diffusé lundi.

Le groupe bâlois sera présent dans 67 pays et dans les principaux aéroports européens, notamment dans la nouvelle extension d'Heathrow à Londres. «Nous pourrons étendre notre position de leader en Méditerranée, dans les Amériques ainsi qu'au Moyen-Orient et en Asie», a ajouté le CEO.

Pro forma et sur la base de 2014, le chiffre d'affaires de Dufry avec WDF se montera à 7,8 milliards de francs. Le résultat opérationnel avant amortissements et impôts EBITDA devrait s'élever à plus de 1 milliard.

Dufry a repris la part de 50,1% que détenait la famille Benetton, via la société Edizione, dans WDF. Le groupe bâlois va également soumettre une offre pour le reste des actions de la société italienne.

Concrètement, Dufry a payé 10,25 euros par action, ce qui valorise WDF à 3,6 milliards d'euros. Dufry va financer cette acquisition notamment par une augmentation de capital ordinaire de 2,2 milliards. Cette hausse sera soumise à l'assemblée générale du 29 avril.

Des actionnaires de Dufry représentant 30% du capital se sont déjà engagés «de manière irrévocable» à voter en faveur de l'augmentation. Le groupe bâlois va également financer l'acquisition de WDF par la dette et l'émission d'un emprunt.

9500 nouveaux collègues

Par ailleurs, la reprise de WDF devrait déboucher sur une croissance à deux chiffres du bénéfice par action (BPA) avant amortissement dès 2017. Dufry, qui compte obtenir des synergies de 100 millions d'euros, estime que des améliorations pour 40 à 50 millions proviendront d'une hausse de son pouvoir d'achat et d'une optimisation des stratégies de prix et de promotion.

Dufry a un «grand respect pour la réussite de WDF et se réjouit de travailler avec nos 9500 nouveaux collègues basés dans 20 pays», a précisé Julian Diaz. Le groupe bâlois emploie environ 20'000 personnes à travers le monde.

Suite à l'annonce de ce rachat, l'action Dufry était en nette hausse, peu après l'ouverture de la Bourse suisse dans un marché en légère augmentation.

Rachat de Nuance

L'année dernière, Dufry avait déjà acquis l'ancienne filiale de Swissair, Nuance, numéro six du marché, pour la somme de 1,55 milliard de francs. Dufry avait enregistré en 2014 un chiffre d'affaires record de 4,2 milliards de francs, en hausse de 17,5%. Les coûts d'intégration de la société zurichoise avaient toutefois grevé le résultat net.

Le bénéfice net attribuable aux actionnaires avait chuté de 45,4% pour tomber à 50,8 millions de francs. Sans tenir compte des coûts d'acquisition de Nuance, le bénéfice affichait une hausse de 4% à 96,9 millions.

WDF est surtout présent dans les aéroports. Le groupe, qui possède 500 boutiques, est basé à Novara, dans le Piémont, et est coté à la Bourse de Milan. En 2014, WDF a réalisé un chiffre d'affaires de 2,44 milliards d'euros et un résultat d'exploitation de 261 millions d'euros. (ats)

Ton opinion