Actualisé 03.10.2006 à 10:44

Rachat de Winterthur par Axa Berne

La vente de la Winterthur au groupe français Axa fait l'objet d'un examen de l'Office fédéral des assurances privées.

L'OFAP doit notamment déterminer si les intérêts des assurés sont compromis par cette transaction.

L'office fédéral peut en effet interdire une participation ou la subordonner à des conditions lorsqu'elle risque d'être préjudiciable à l'entreprise d'assurance ou de porter atteinte aux intérêts des assurés. La loi prévoit d'ailleurs cette procédure d'examen.

Le Conseil fédéral a ainsi répondu mardi à une question du conseiller national Jean-Noël Rey. Le socialiste valaisan craignait notamment l'abandon de la marque Winterthur et une suppression massive d'emplois en Suisse.

Selon les explications du nouveau propriétaire, celui-ci n'a pas encore décidé du principe et du moment de l'abandon de la raison sociale «Winterthur» ou de l'éventuelle suppression d'emplois au siège de l'assureur helvétique, écrit le Conseil fédéral.

L'assureur français Axa a racheté au Credit Suisse la Winterthur pour 13,4 milliards de francs à la mi-juin. Début septembre, le groupe français a annoncé que 350 des 5800 emplois de la Winterthur en Suisse seraient supprimés. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!