Actualisé

Affaire KadhafiRachid Hamdani à son tour devant le juge

Rachid Hamdani, l'un des deux Suisses retenus en Libye, a comparu dimanche devant un tribunal de Tripoli sous l'accusation d'«activités économiques illégales».

Le Département des affaires étrangères (DFAE) n'a pas donné d'autres détails. On ignore notamment quand le verdict sera rendu.

La veille, l'autre otage suisse, Max Göldi, a fait face au juge pour le même chef d'accusation. L'avocat des deux hommes d'affaires, Salah Zahaf, a ensuite déclaré que le verdict concernant son procès tomberait le 6 mars. M. Göldi a également pu regagner l'ambassade de Suisse sans entrave.

Repoussé trois fois

Le procès de M. Hamdani, tout comme celui de M. Göldi, avait été repoussé à trois reprises car la justice libyenne exigeait la présence de chacun des accusés à leur audience. Mais sans garanties de pouvoir retourner à l'ambassade, où ils sont réfugiés, les deux hommes refusaient d'assister à leur procès.

La semaine dernière, ayant finalement obtenu ces garanties et accompagnés de diplomates de plusieurs pays de l'Union européenne, les deux Suisses ont ainsi pu se rendre à leur second procès respectif, en appel celui-là, pour «violation des règles sur les visas». Un premier verdict les avaient tous deux condamnés à seize mois de prison.

Dimanche, le verdict concernant M. Hamdani dans ce deuxième procès était attendu.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!