Football - Racisme à Prague: 10’000 enfants insultent Glen Kamara
Publié

FootballRacisme à Prague: 10’000 enfants insultent Glen Kamara

Triste scène jeudi soir à Prague. La rencontre d’Europa League opposant le Sparta aux Glasgow Rangers (1-0) a été le théâtre d’un énième dérapage raciste. Et pas des moindres.

par
Chris Geiger
Le joueur finlandais Glen Kamara devant le jeune public tchèque.

Le joueur finlandais Glen Kamara devant le jeune public tchèque.

AFP

Les amateurs de ballon rond pensaient avoir tout vu depuis la réouverture des stades au public au printemps dernier. Entre les nombreux dérapages racistes des fans hongrois, le retour des hooligans en Angleterre ou encore les récents envahissements de terrain en France, la liste – non-exhaustive – d’incidents à déplorer dans le cadre d’événements footballistiques ne fait que s’allonger en cette année 2021.

Dernier épisode en date? Le duel comptant pour la deuxième journée de la phase de poules de l’Europa League entre le Sparta Prague et les Glasgow Rangers (1-0) a été marqué jeudi par le comportement raciste… d’enfants tchèques âgés de moins de 14 ans. Ces derniers, finalement autorisés à assister au match alors que la partie devait initialement se jouer à huis clos en raison d’incidents… racistes intervenus dans un passé proche, ont pris en grippe Glen Kamara, finalement exclu à la 74e minute.

«Sauf que cela s’est encore produit avec… 10 000 écoliers, qui ont insulté et hué Glen Kamara à chaque touche de balle»

Aamer Anwa, avocat du joueur

Ce n’est malheureusement pas la première fois que le milieu finlandais des Rangers est la cible d’insultes racistes dans la capitale tchèque. En mars dernier, lors du 16e de finale aller de l’Europa League entre la formation écossaise et le Slavia, le joueur de 25 ans avait été injurié par son adversaire Ondrej Kudela. Un comportement raciste qui avait alors valu dix matches de suspension au défenseur tchèque.

Dramatique, la scène de jeudi soir a fait sortir de ses gonds Aamer Anwar. «Ce qui est triste avec les événements d’hier, c’est que le stade était fermé aux supporters du Sparta, et qu’on ne pensait pas voir de telles scènes se répéter. On imaginait ne pas entendre d’insultes, ne pas voir de racisme. Sauf que cela s’est encore produit avec… 10’000 écoliers, qui ont insulté et hué Glen Kamara à chaque touche de balle. Et pas seulement Glen, mais tous les joueurs noirs des Rangers. Et ça, c’est juste inacceptable, c’est une véritable honte, et il est temps que les autorités tchèques réalisent qu’il y a un vrai problème de racisme dans ce pays. Ça suffit !», s’est d’abord insurgé l’avocat du joueur d’origine sierra-léonaise sur Sky Sports.

Avant de tacler l’UEFA pour son inaction. «Soyons francs: ils (ndlr: les dirigeants de l’instance européenne) sont une honte! Ils ont échoué à chaque fois qu’ils avaient l’occasion d’agir. Ils aiment parler de respect, mais où est le respect pour Glen Kamara? Où est le respect pour les joueurs noirs qui sont insultés? Même après le match, cela se poursuit sur les réseaux sociaux… Je ne suis pas un joueur de foot, je suis un avocat, et depuis hier soir j’ai dû bloquer plein d’individus racistes en ligne. Combien de temps cela va-t-il encore durer? Je crois que les autorités n’ont même pas commencé à s’emparer du problème», a regretté l’homme de loi.

Ce dernier a terminé son plaidoyer en exigeant de l’organe continental des mesures exemplaires. «Ces clubs devraient être éjectés des tournois européens qu’ils disputent, et alors les supporters commenceront à comprendre», a-t-il conclu. Reste désormais à savoir si le stade Letna pourra accueillir du public le 22 octobre prochain à l’occasion de la réception de l’Olympique Lyonnais.

L’UEFA va être saisie du cas

Les Glasgow Rangers ont annoncé vendredi qu’ils allaient saisir l’UEFA après les sifflets qui ont visé Glen Kamara, suscitant une réaction indignée des autorités tchèques.

Le ministre des Affaires étrangères tchèque Jakub Kulhanek a annoncé sur Twitter qu’il allait «convoquer» l’ambassadeur britannique lundi «pour discuter de cette affaire».

Ton opinion

25 commentaires