Actualisé 02.10.2008 à 17:25

CONFIGNON

Racket à «main armée» au collège

Une dizaine d'élèves se sont fait braquer par deux individus pendant
la pause de midi.

de
Giancarlo Mariani

L'émotion est encore grande dans la cour du cycle d'orientation. «Il s'agit d'un événement assez exceptionnel», reconnaît d'emblée Philippe Rouget. «En treize ans d'activité, je n'avais jamais vu ça», lâche le directeur du collège de Vuillonnex, à Confignon.

Les faits remontent au lundi 29 septembre. Pendant la pause de midi, deux individus, extérieurs au collège, ont racketté une dizaine d'élèves de neuvième réunis dans le préau. «Un des agresseurs a brandi un pistolet. On ne sait pas encore si l'arme était vraie ou factice», poursuit le responsable. Reste que sous cette menace, une jeune fille a été brutalisée. Selon les premiers témoignages, «choquée, la jeune fille a été prise en charge par des enseignants accourus sur les lieux. Elle a ensuite été conduite dans une permanence médicale.

«Les voleurs ont réussi à prendre la fuite en emportant des portables», continue le directeur. Qui rassure aussitôt: «Les forces de police sont intervenues dans les cinq minutes. Et notre établissement est plutôt calme. D'ailleurs nous assurons une surveillance à l'intérieur du bâtiment.»

Depuis le racket, une cellule psychologique a été créée. «Pour venir en aide à tous les élèves qui ont assisté à cette agression.» Les deux voleurs ont été interpellés jeudi soir, selon le directeur.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!