Actualisé 01.10.2008 à 08:26

Système pilote

Radar ultraperfectionné testé en première suisse à Genève

Ce système pilote va rendre la vie dure à tous les chauffards dès la fin du mois.

«Ce radar de nouvelle génération travaille de face et de dos. Ses deux caméras flashent simultanément les véhicules en excès de vitesse. Pour une infraction, nous disposerons désormais de deux photos avec les mêmes date, heure et vitesse», précise Olivier Pedroletti, de la brigade du trafic.

Evalué à 80 000 fr., le système – que Genève va tester en première suisse – possède aussi l'avantage d'être efficace par tous les temps. «Avec un volume égal à celui d'une poubelle, il est très discret et peut être monté en cinq minutes sur n'importe quel axe routier», décrit le sous-brigadier.

Le nouveau radar fournit des images numériques en couleur de 2,1 millions de pixels. «On pourra identifier un contrevenant même s'il porte un casque», s'amuse le gendarme, ravi que les chauffards ne puissent plus passer entre les mailles du filet. «Ils ne pourront plus prétendre qu'une tierce personne conduisait à leur place pour échapper au retrait du permis de conduire», conclut-il.

«La route provoque près de vingt morts en moyenne chaque année dans le canton. C'est trop», justifie le capitaine de gendarmerie Albert Giroud. «La vitesse est toujours un élément aggravant. Nous allons donc renouveler notre parc de radars, estimé à 150 installations fixes, pour le rendre encore plus performant», prévient-il.

Hormis Vaud, de nombreux cantons semblent intéressés par l'expérience genevoise.

Giancarlo Mariani

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!