Carouge: Radio-Cité vire ses anciens collaborateurs pour Noël
Actualisé

CarougeRadio-Cité vire ses anciens collaborateurs pour Noël

Un cinquième des employés ont été remerciés pour des raisons économiques.
Les licenciés accusent.

par
Didier Tischler

«Depuis qu'elle a obtenu la concession de l'Office fédéral de la communication, Viviane de Witt licencie gentiment tous les anciens de la radio», témoigne un employé de Radio-Cité qui fait partie de la dernière charrette. Rien que pour la semaine qui vient de s'écouler, pas moins d'une demi-douzaine de personnes auraient été remerciées. Elles quitteront toutes la station ce vendredi.

La manière est également mise en cause par les licenciés. «La directrice a dit qu'elle était contrainte de se séparer de nous pour des raisons économiques», poursuit un autre frais congédié.

Et de lier ces départs à l'arrivée d'Enzo Lo Bue au 1er décembre dernier: «Depuis qu'il est là, les licenciements se sont accélérés», affirment-ils. «Au sein de Radio-Cité, j'ai un simple rôle de consultant pour quelques heures par semaine, précise l'ancien directeur et animateur de One FM. Ma tâche principale consiste à mettre en place une nouvelle ligne de programmation musicale.»

Viviane de Witt déplore que cette affaire apparaisse au grand jour: «Je dois encore parler à toutes ces personnes, explique-t-elle. Je veux leur expliquer que cette décision me désole, mais que si l'on tient à ce que Radio-Cité perdure, nous sommes contraints de réduire la voilure.» Et la directrice d'admettre que huit employés (sur un total d'une quarantaine) ont été licenciés.

Ton opinion