Proche-Orient: Radio palestinienne réduite au silence par l'armée israélienne
Actualisé

Proche-OrientRadio palestinienne réduite au silence par l'armée israélienne

Une radio populaire palestinienne, «Bethléem 2000», a été réduite au silence après la confiscation de ses émetteurs par l'armée israélienne, a annoncé la station mercredi.

Officiellement, les émissions de cette radio perturbaient les communications de l'aéroport israélien Ben Gourion, près de Tel Aviv.

La direction de cette radio privée a indiqué dans un communiqué que l'armée israélienne a fait démanteler les émetteurs avant de les confisquer, lors d'une incursion mardi soir à Beit-Jala, une localité jouxtant Bethléem, en Cisjordanie.

Un technicien de la station présent sur place a affirmé que les soldats israéliens l'avaient «mis en garde contre une reprise de la diffusion» de la radio, selon le communiqué, qui a dénoncé «une agression» israélienne contre la liberté de la presse.

»Bethléem 2000», créée en 1996, est une des radios palestiniennes privées les plus populaires en Cisjordanie.

Précédents

La fermeture de cette station a été décidée sur «instruction du ministère des Communications car les émissions de cette radio perturbaient les communications de l'aéroport international Ben Gourion», a-t-on indiqué de sources militaires israéliennes.

»Une autre radio (palestinienne) Radio Ramallah a été fermée à plusieurs reprises pour les mêmes raisons ces dernières années», a-t- on ajouté de mêmes sources.

L'an dernier, l'armée israélienne avait également fermé trois radios locales à Hébron dans le sud de la Cisjordanie, selon des sources palestiniennes.

Un porte-parole de l'armée israélienne avait également expliqué à l'époque que cette initiative avait été prise pour supprimer «des antennes illégales dont les fréquences brouillent des communications».

(ats)

Ton opinion