Actualisé 09.12.2018 à 12:13

Trump et sa tristesse pour Paris

«Radoteur: la France te dit d'aller te faire foutre»

Joachim Son-Forget, membre de la République en Marche, a répondu aux tweets de Donald Trump au sujet de la France.

Le député s'est lâché dans ses réponses twitter.

Le député s'est lâché dans ses réponses twitter.

AFP

«Donald Le Gâteux est atteint d'incontinence cérébrale» et doit aller «se faire foutre»: un député français du parti du président Emmanuel Macron s'en est pris sur Twitter au président américain, qui a parlé samedi d'un «triste jour» à Paris en raison des «gilets jaunes» et a épinglé l'accord sur le climat.

«N'insulte pas mon pays, radoteur. La France te dit d'aller te faire foutre. Du Parlement français, mon ami », a écrit dans un tweet en anglais Joachim Son-Forge, député des Français de l'étranger et ex-candidat au poste de numéro un de La République en marche («DON'T INSULT MY COUNTRY DOTARD. La France kisses your ass. from french parliament »my friend«).

«Un jour et une nuit très triste à Paris», avait écrit plus tôt sur Twitter Donald Trump au moment où des heurts avaient lieu dans la capitale française. «Peut-être qu'il est temps de mettre fin à l'accord de Paris, ridicule et extrêmement cher, et rendre l'argent aux gens en réduisant les impôts», a-t-il aussi suggéré.

Selon M. Son-Forget, «Donald le Gâteux, est atteint d'incontinence cérébrale... comme un gâteux souffre d'incontinence d'urine voire de matières fécales et gâte ses draps». «Je sais être mesuré mais quand les choses sont aux antipodes de nos valeurs, il ne faut pas faire le dos rond», a-t-il défendu auprès de l'AFP. Et d'ajouter: «Je suis parlementaire, pas chef d'Etat. Je défends mon pays et l'assume parfaitement». (nxp/afp)

Paris interpelle Trump

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a invité dimanche le président américain Donald Trump, qui a commenté par une série de tweets critiques le mouvement des Gilets jaunes en France, à ne pas se mêler de politique intérieure française.

«Je dis à Donald Trump et le président de la République (Emmanuel Macron) lui a dit aussi: nous ne prenons pas partie dans les débats américains, laissez-nous vivre notre vie de nation», a-t-il déclaré dans l'émission Le Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!