Tennis: Rafael Nadal a lâché un set
Actualisé

TennisRafael Nadal a lâché un set

L'espagnol n'avait plus perdu un set à Roland-Garros depuis son quart de l'année dernière. Chez les dames, Osaka est certaine de garder son trône.

Même s'il a perdu un set, Nadal était très content de son jeu.

Même s'il a perdu un set, Nadal était très content de son jeu.

AFP

Mission accomplie vendredi pour Rafael Nadal à Roland-Garros. Même si l'Espagnol a perdu un set face au Belge David Goffin (ATP 29), il s'est imposé 6-1 6-3 4-6 6-3 en 2h49.

En quête d'un 12e titre à Roland-Garros, l'Espagnol, No 2 mondial, n'avait plus perdu le moindre set sur la terre battue parisienne depuis le quart contre l'Argentin Diego Schwartzman en 2018. Il avait depuis aligné 17 sets sans en perdre un seul.

«Pendant un set et demi, mon niveau de jeu était vraiment fantastique, incroyable, a-t-il estimé. C'est difficile de jouer aussi bien. J'ai tout fait parfaitement: le service, j'ai attaqué pendant presque tout le temps, je contrôlais la direction, la hauteur de la balle, sa longueur, sa largeur...»

Au tour précédent, Nadal avait connu également un petit passage à vide à la fin de son match contre l'Allemand Yannick Maden (114e), qu'il avait mis sur le compte d'une perte momentanée de concentration. Mais pas cette fois, a-t-il assuré.

«Mon top niveau»

«Avec ce qu'il s'était passé l'autre jour, j'étais concentré à 100%. Mais il faut être réaliste, le niveau auquel j'ai joué durant les 45 premières minutes, il est difficile de le maintenir. C'est très difficile parce que c'était quasiment mon top niveau, le meilleur tennis que je pouvais jouer», a-t-il affirmé.

L'Argentin Juan Ignacio Londero (78e), son adversaire au prochain tour, est prévenu.

Osaka restera No 1 mondiale

Le tableau féminin, lui, s'est encore éclairci: la prétendante au titre Pliskova ne verra même pas la seconde semaine, éliminée dès le 3e tour par la Croate Petra Martic (31e).

«Ben évidemment, 6-3 6-3, ce n'est pas ce que j'espérais aujourd'hui», a lâché la Tchèque. «J'aurais certainement pu faire mieux...»

Cette défaite précoce, ajoutée à celle d'Angelique Kerber (No 5), au forfait de Petra Kvitova (No 6) et à l'abandon de Kiki Bertens (No 4) depuis le début de la semaine, assure à la Japonaise Naomi Osaka de rester No 1 mondiale à l'issue de la quinzaine parisienne.

«Je n'arrive pas à y croire, j'en tremble pour être honnête, c'est tellement d'émotion», a déclaré Martic qui a ainsi égalé son meilleur résultat en Grand Chelem en atteignant les huitièmes de finale.

(afp)

Ton opinion