Actualisé 09.06.2014 à 19:10

RecordsRafael Nadal demeure le roi de la terre

L'Espagnol a battu Djokovic, dimanche en finale de Roland-Garros (3-6 7-5 6-2 6-4). Son 9e titre à Paris est un record absolu. Parmi d'autres.

de
Oliver Dufour, Paris
L'Espagnol peut se regarder en face, il a battu ou égalé plusieurs records durant sa quinzaine parisienne.

L'Espagnol peut se regarder en face, il a battu ou égalé plusieurs records durant sa quinzaine parisienne.

Rafael Nadal l'a encore martelé après son match historique, qu'il a, pour une fois, terminé carbonisé: il n'aime pas les comparaisons avec les champions du passé. «Ce qui est important, c'est d'avoir gagné ce trophée. C'est la récompense ultime sur terre battue et sûrement, pour moi, le tournoi le plus important de l'année. Je l'ai remporté plusieurs fois, c'est vrai. De nombreuses fois. Toutefois, on fera les comptes quand j'aurai terminé ma carrière. Pour l'instant, je me soucie peu des records.»

Avec ce 5e succès de rang à la Porte d'Auteuil – autre exploit inédit –, le Majorquin a rejoint, à 28 ans, la barre mythique des 14 titres du Grand Chelem décrochés par Pete Sampras (USA). La marque stratosphérique de Roger Federer (17) n'est donc «plus qu'à» trois longueurs. Qui sait combien d'autres prouesses «Rafa» peut encore accomplir? Quoi qu'il en soit, les chiffres déjà alignés ont de quoi faire tourner… la terre.

Même Björn Borg tremble

Quand on parle de légendes du tennis, le nom du Suédois revient assez vite dans les discussions. Rafael Nadal partage déjà un record avec l'illustre blond. Tous les deux ont remporté Roland-Garros à deux reprises, sans égarer le moindre set. Pour Nadal, il s'agit des édition 2008 et 2010. Borg devance encore l'Espagnol au classement du nombre de sets gagnés consécutivement. Le Suédois avait fixé une marque à 32. Le lauréat des Internationaux de France 2014 en est resté à 23.

Ils se connaissent par cœur

Personne n'a plus joué contre Rafael Nadal que son dauphin de cette année: Novak Djokovic. Le Serbe s'est frotté 42 fois au «taureau de Manacor» (19 victoires), ce qui constitue la plus importante rivalité de l'ère Open. Les deux champions se sont d'ailleurs déjà affrontés à 12 reprises en Grand Chelem. La défaite de dimanche a particulièrement touché «Nole», lequel court depuis toujours après une victoire à Paris. Roland-Garros reste le seul tournoi du Grand Chelem qu'il n'a pas

encore épinglé.

Un jardin des records

Avec 45 titres en carrière sur la brique pilée, Nadal n'est plus devancé que par l'Argentin Guillermo Vilas (46). Ses statistiques à Roland-­Garros relèvent presque de la science-fiction. En dix éditions (66 matches), Nadal ne s'est incliné qu'une seule fois. C'était contre le Suédois Robin Söderling en 2009. Depuis 2010, sa série de rencontres gagnées a atteint le nombre de 35. Il s'agit là aussi d'un record, tout comme ses cinq triomphes de suite à Paris. Phénoménal.

En route pour une année exceptionnelle

En 2014, Rafael Nadal a déjà compilé des statistiques impressionnantes. Ainsi, sur les 47 parties qu’il a disputées jusqu’à aujourd’hui, il ne s’est incliné qu’à six reprises. Sur terre battue, cette année, le ratio en devient vertigineux: 25 victoires contre seulement 3 défaites. Finalement, le Majorquin a déjà remporté 4 titres (Doha, Rio, Madrid et Roland-Garros). Dans chacun de ces domaines, aucun tennisman n’a fait mieux cette saison.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!