Actualisé

Open d'AustralieRafael Nadal efface un souvenir douloureux

L'Espagnol a balayé le souvenir de sa sortie au premier tour l'an passé en battant l'Allemand Florian Mayer.

1 / 63
Roger Federer lors de la traditionnelle séance de photos du vainqueur dans un des jardins de Melbourne. (Lundi 30 janvier 2016)

Roger Federer lors de la traditionnelle séance de photos du vainqueur dans un des jardins de Melbourne. (Lundi 30 janvier 2016)

kein Anbieter
«Ce n'est que ce matin que j'ai réalisé que ce n'était pas qu'un rêve», explique Roger Federer. (Lundi 30 janvier 2016)

«Ce n'est que ce matin que j'ai réalisé que ce n'était pas qu'un rêve», explique Roger Federer. (Lundi 30 janvier 2016)

kein Anbieter
Les fans de Roger sont bien présents. (Lundi 30 janvier 2016)

Les fans de Roger sont bien présents. (Lundi 30 janvier 2016)

kein Anbieter

Beau choc jeudi en perspective à l'Open d'Australie: il opposera Rafael Nadal à Marcos Baghdatis, finaliste en 2006 à Melbourne où il bénéficie toujours du soutien d'une imposante colonie grecque.

Rafael Nadal s'est imposé 6-3 6-4 6-4 devant Florian Mayer (ATP 49). Face à l'Allemand dont le jeu atypique peut désorienter, le Majorquin a su faire parler son punch sur les fins de set. Il aurait peut-être souhaité prendre le score plus tôt dans les deuxième et troisième manches pour s'éviter toute frayeur.

«Je suis content de pouvoir faire une interview avec toi, car l'an passé ça n'avait pas été possible», a plaisanté le Majorquin au micro de l'ancien champion Jim Courier, qui fait le speaker sur la Rod Laver Arena. En 2016, Nadal avait perdu d'entrée contre son compatriote Fernando Verdasco. C'était seulement la deuxième fois de sa carrière qu'il s'inclinait au premier tour dans un tournoi du Grand Chelem.

Après une saison sur terre battue prometteuse, il avait été empoisonné par une blessure au poignet qui l'avait contraint à l'abandon pendant Roland-Garros. Il avait arrêté sa saison début octobre pour pouvoir se soigner. «C'est du passé, je suis en forme et content d'être de retour sur le circuit«, a dit Nadal.

Face à Marcos Baghdatis (ATP 36), Rafael Nadal devra serrer encore davantage sa garde. Ce deuxième tour lui permettra de se situer parfaitement avant un éventuel seizième de finale contre Alexander Zverev (no 24), sans doute le teenager le plus dangereux du tableau même si son premier tour contre Robin Hasse (ATP 57) a suscité quelques doutes quant à son état de forme. L'Allemand a, en effet, été mené deux sets à un devant le Néerlandais. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!