Tennis - Rafael Nadal: «J’étais très fatigué par moments»
Actualisé

TennisRafael Nadal: «J’étais très fatigué par moments»

Treize fois sacré à Roland-Garros, l’Espagnol a été déboulonné de son trône en demi-finales vendredi par Novak Djokovic.

par
Jérémy Santallo
(Paris)
Rafael Nadal a eu le droit à une touchante ovation en quittant le court Philippe-Chatrier.

Rafael Nadal a eu le droit à une touchante ovation en quittant le court Philippe-Chatrier.

AFP

Le roi est tombé. Rafael Nadal, quadruple tenant du titre à Roland-Garros, s’est incliné pour la deuxième fois – la troisième dans sa carrière, 105 victoires en 108 matches – à Paris contre Novak Djokovic, qui n’avait pas pu aller au bout en 2015 – Stan Wawrinka – avant d’être sacré en 2016 (ndlr: l’Espagnol avait déclaré forfait avant son 3e tour en raison d’une blessure au poignet). À 23h24, le Serbe commençait à peine à répondre aux questions de Cédric Pioline sur le court que «Rafa» était déjà annoncé en visioconférence.

Rafael, c’était un match extraordinaire. Vous avez bien démarré mais que s’est-il passé ensuite?

Au début, je pense qu’il ne jouait pas très bien, il faisait des erreurs. Il a eu une balle de break au premier jeu, puis des balles de jeu sur le suivant. Ça aurait pu faire 2-0 pour lui et ça a fait 2-0 pour moi. Puis 4-0 et il a commencé à faire plus de fautes. Plus tard, c’est vrai que les conditions de jeu ont été plus lentes. On a joué durant toute la quinzaine avec la chaleur et des rebonds hauts. Lorsque l’on joue la nuit, ça rebondit moins, la balle tourne moins. Ce sont des conditions plus favorables pour lui. Mais c’est le tennis. Le joueur qui s’adapte le mieux gagne. Et sans aucun doute, il méritait de gagner.

Pour beaucoup, ce 3e set est déjà entré dans la légende comme l’un des plus beaux de l’histoire. Est-ce une petite consolation ou qu’importe étant donné que vous ne gagnerez pas le trophée?

C’est le sport, vous savez. Parfois vous gagnez, parfois vous perdez. J’ai donné le meilleur de moi-même. Ce n’était probablement pas ma meilleure performance. Même si je me suis battu, que j’y ai mis tout mon cœur, les zones d’impact de mes frappes n’étaient pas assez bonnes ce soir (ndlr: vendredi). Contre un joueur comme lui, qui prend la balle tôt, si tu n’es pas en mesure de le sortir de ses zones de confort, c’est très difficile. Mais j’ai eu une grande opportunité avec cette balle de 3e set, à 6-5, sur une deuxième balle. Tout aurait pu arriver à ce moment-là. Ensuite j’ai fait une double faute et j’ai raté une volée facile dans le tie-break. Il y a aussi eu des points fous et de la fatigue. Des erreurs comme ça, ça peut arriver. Mais si tu veux gagner, tu ne peux pas faire ces erreurs. C’est tout. Bravo à lui. Ça a été une belle bagarre. J’ai donné le maximum, mais aujourd’hui, ce n’était pas mon jour.

L’atmosphère dans le stade était incroyable. Racontez-nous votre ressenti?

Le soutien a été fabuleux. Je ne peux pas remercier suffisamment les fans pour ces sensations. J’étais très fatigué par moments, mais le public m’a donné de l’énergie pour continuer. C’est beaucoup d’émotions pour moi de sentir l’amour du public, dans le lieu le plus important de ma carrière de joueur de tennis, sans aucun doute. Donc merci à eux.

Ton opinion

7 commentaires