Tennis: Rafael Nadal: «Roger Federer n'a pas dit ça»
Actualisé

TennisRafael Nadal: «Roger Federer n'a pas dit ça»

L'Espagnol s'est fait souffler en conférence de presse les propos tenus par Roger Federer après sa victoire mercredi.

par
Jérémy Santallo
Paris
Rafael Nadal sera le grand favori vendredi de sa demi-finale.

Rafael Nadal sera le grand favori vendredi de sa demi-finale.

Keystone

Si Roger Federer souhaitait lancer les hostilités avant sa demi-finale face à Rafael Nadal vendredi, le Bâlois n'aurait pas pu mieux s'y prendre. Dans l'euphorie - ou pas - de sa victoire contre Stan Wawrinka, l'homme aux 20 titres en Grand Chelem a «défié» le maître des lieux à la Porte d'Auteuil. «Quel plaisir d'avoir choisi de revenir à Roland, s'est réjoui «RF» au micro de Cédric Pioline. Si je suis revenu jouer sur terre battue, c'est aussi pour peut-être jouer contre Rafa. J'ai le match, c'est sympa.»

Pan! Cette «punchline» a lancé trois jours avant l'heure ce choc entre les deux rivaux. Et en conférence de presse, Roger Federer ne s'est pas débiné. «Je savais en venant ici que j'avais une chance de le retrouver. Si j'avais voulu l'éviter, je ne serais pas venu jouer sur terre, a-t-il lancé. Mais comme contre n'importe quel joueur, il y a toujours une chance. Autrement personne ne serait dans le stade parce que les gens sauraient le résultat à l'avance. Tous les matches doivent être joués», a-t-il lancé.

«On ne sait jamais»

«C'est exactement ce en quoi tout le monde croit au moment de défier Rafa. Ils savent que cela va être difficile. Mais on ne sait jamais. Il peut avoir un problème ou être malade. Tu peux très bien jouer ou pour une raison quelconque, il va avoir du mal. Peut-être qu'il y a du vent ou dix interruptions liées à la pluie», a ajouté le Suisse de 37 ans, alors qu'on lui demandait s'il était plus optimiste que par le passé sur ses chances de vaincre le «Taureau de Manacor».

Les questions en anglais passées, un confrère espagnol a raconté à Rafael Nadal ce qu'avait dit Roger Federer un plus tôt. Et là... «Non, ce n'est pas vrai. Il n'a pas dit ça», a d'abord répliqué le No 2 mondial. «Il est revenu sur terre car c'est un joueur complet, qui joue bien sur toutes les surfaces. Sur ocre aussi, il a de bonnes chances de gagner. S'il se sentait prêt physiquement, il ne devait pas mettre de côté la principale partie de la saison. Il est revenu parce qu'il le voulait.»

Vivement vendredi!

Ton opinion