Rafael Nadal se blesse et sort dès le deuxième tour de l'Open d'Australie

Publié

Open d’AustralieRafael Nadal se blesse et prend la porte dès le deuxième tour

Touché à l’aine, Rafael Nadal s’est incliné contre Mackenzie McDonald (4-6, 4-6, 5-7) une nouvelle fois trahi par son corps.

par
Mathieu Aeschmann
Blessé à l’aine, Rafael Nadal s’est écroulé au fil du match.

Blessé à l’aine, Rafael Nadal s’est écroulé au fil du match.

Getty Images

Rafael Nadal a-t-il joué son dernier match à Melbourne Park? Touché à l’aine au point de ne plus pouvoir accélérer ses courses dès la fin du deuxième set, le tenant du titre s’est incliné face à Mackenzie McDonald (4-6, 4-6, 5-7). Après son retrait de Wimbledon et un US Open tronqué (défaite contre Tiafoe), l’homme aux 22 titres du Grand Chelem laisse donc filer un troisième majeur de suite trahi par son corps. Douze mois après son titre miraculeux «Down Under», ses adieux à la Rod Laver Arena semblaient mercredi chargés d’une dimension historique.

L’alerte fatale est survenue au huitième jeu de la deuxième manche. Après avoir grimacé sur quelques reprises d’appuis, l’Espagnol fut contraint de couper sa course à deux reprises, signalant immédiatement à son clan que le corps ne répondait plus. Deux points plus tard, le physiothérapeute du tournoi manipulait l’attache de sa jambe gauche avant de l’emmener aux vestiaires pour un temps mort de la dernière chance. L’homme aux 22 titres en Grand Chelem revenait cinq minutes plus tard, remportait son service mais ne pouvait empêcher Mackenzie McDonald de basculer à deux manches à zéro (6-4, 6-4).

Dans cet état et face à un tel déficit, l’abandon semblait évident. Évident sauf pour Rafael Nadal. Si bien qu’après un rapide échange avec Carlos Moya et malgré les larmes de Xisca, «Rafa» s’accrocha, misant sur l’effet des antalgiques et les doutes de l’Américain. Sa formule: un mélange de très grosses frappes en coup droit (souvent long de ligne) avec un jeu d’attaque à l’ancienne (petit slice, volée à mi-court). De quoi enlever tout rythme au match et plonger McDonald dans un état proche de l’endormissement. Un nouveau miracle était-il en train de prendre forme sur la Rod Laver Arena? L’illusion dura dix jeux.

Rafael Nadal retournera-t-il en Australie dans la peau d’un joueur de tennis professionnel? Il y a quelques jours, Sascha Zverev avait prédit que l’Espagnol jouerait et remporterait son dernier tournoi à Roland-Garros. Ce matin, sa prédiction prend des allures d’étranges prémonitions.

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boite mail, l’essentiel des infos de la journée.

Ton opinion

29 commentaires