Actualisé 14.12.2017 à 07:44

Statut de Jérusalem

Raids israéliens contre tirs de roquettes

En riposte à des tirs de roquettes venant de Gaza, l'armée israélienne a mené jeudi matin plusieurs frappes aériennes.

1 / 150
Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

AFP
Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Keystone
Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Keystone

L'armée israélienne a mené jeudi matin des frappes aériennes contre le mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza, en riposte à des tirs de roquette en provenance de cette enclave palestinienne.

L'armée israélienne a indiqué, dans un communiqué, avoir visé trois installations militaires du Hamas situées dans la bande de Gaza qu'il contrôle. «Ces installations militaires servaient à des entraînements et à stocker des armes», a souligné le communiqué. «Ces tirs ont été menés en représailles aux roquettes tirées depuis la bande de Gaza mercredi soir», affirme la même source.

Selon un responsable de la sécurité palestinienne, les cibles, notamment une installation navale et une base militaire située près du camp de réfugiés Shati, au nord de la bande de Gaza, ont fait l'objet de plus de dix frappes.

Ces sites ont subi des dommages importants alors que les maisons situées à proximité ont subi de légers dégâts, selon cette source qui fait également état de blessés légers. Le ministère de la Santé à Gaza n'a pas confirmé l'existence de blessés. Ces frappes interviennent quelques heures après que deux roquettes, tirées depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien, ont été interceptées en vol.

14 roquettes tirées

L'armée israélienne n'a pas donné plus de détails mais la radio publique a fait état du tir d'une troisième roquette qui a explosé dans un champ en territoire israélien, sans faire de victime. D'après la radio publique, 14 roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza depuis la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, annoncée le 6 décembre.

L'armée a par ailleurs annoncé qu'elle fermera, à partir de jeudi, «en raison des événements et des risques en matière de sécurité», le principal point de passage de marchandises entre Gaza et Israël. Israël et le Hamas observent un cessez-le-feu fragile depuis la fin de la guerre de l'été 2014, la troisième dans la bande de Gaza depuis que le mouvement islamiste y a pris le pouvoir en 2007.

Cette trêve est sporadiquement remise en cause par des tirs de roquettes, souvent attribués à des groupes salafistes. L'armée israélienne réplique systématiquement en ciblant en général des positions du Hamas, qu'elle dit tenir pour responsable de ce qui se passe dans l'enclave sous son contrôle. (nxp/afp)

(NewsXpress)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!