Témoignage d'une Suissesse: Ramadan l'aurait menacée: «Disparais et tais-toi»
Actualisé

Témoignage d'une SuissesseRamadan l'aurait menacée: «Disparais et tais-toi»

Alors que le théologien musulman est hospitalisé, de nouvelles informations sont sorties dans la presse française, dimanche.

Le Journal du dimanche révèle que la justice française a auditionné une Suissesse dans le cadre des accusations pour viols touchant Tariq Ramadan. Cette femme a écrit un courrier recommandé à l'épouse du théologien musulman, en date du 12 novembre 2009, dans lequel elle fait mention qu'elle est l'«une des maîtresses de Tariq» depuis plusieurs années. Cette femme déclare également avoir reçu des menaces, raison pour laquelle elle garde l'anonymat.

«Je sais qu'il y a beaucoup d'autres femmes», écrit-elle, affirmant qu'au moment des faits, Tariq Ramadan lui avait déclaré qu'il allait se séparer de son épouse. «Tout ceci doit cesser, il fait trop de mal autour de lui.»

Après cette missive, des échanges de messages s'en suivent entre le théologien et cette personne. La question de déposer plainte est aussi évoquée, mais le théologien menace. «Dernier avertissement. Disparais et tais-toi.»

Son épouse monte au front

L'épouse de Tariq Ramadan, Iman Ramadan, a pris position sur Facebook, le 14 février, en demandant la libération de son mari, atteint d'une sclérose en plaques, selon Le Parisien. Elle déplore ne pas avoir encore eu le droit de lui rendre visite. Pour sa part, elle évoque un «lynchage médiatique» et croit en son innocence.

Tariq Ramadan est incarcéré pour viols depuis le 2 février, à Paris. Deux femmes l'accusent d'actes d'une grande violence.

(NewsXpress)

Ton opinion