JO 2018: Ramon Zenhäusern «ne va pas fêter» tout de suite
Actualisé

JO 2018Ramon Zenhäusern «ne va pas fêter» tout de suite

Le slalomeur haut-valaisan ne pense pas aux réjouissances après sa médaille d'argent. Il a l'esprit focalisé sur le Team Event de samedi.

Fantastique Ramon Zenhäusern! Auteur d'une superbe deuxième manche, le Haut-Valaisan s'est paré d'argent lors du slalom olympique remporté par le Suédois Andre Myhrer. L'Autrichien Michael Matt a complété le podium.

«Non, je ne sais pas ce qui se passe, a-t-il répondu quand on lui a demandé s'il réalisait ce qui lui arrivait. J'ai pensé à toute l'équipe derrière moi. Ils ont tout fait pour nous. On est venu l'année dernière pour les courses FIS et ç'a payé. Avec ma taille, personne ne croyait en moi. Il n'y avait que deux personnes: mon père et Didier Plaschy. Tous les autres disaient que c'était impossible d'aller vite. Mais c'est vrai qu'à l'époque j'étais fin et mal coordonné.»

Plutôt que de penser aux réjouissances, Ramon Zenhäusern a l'esprit focalisé sur le Team Event de samedi: «Je me réjouis. C'est pour ça que j'ai envie d'aller à l'hôtel pour bien me reposer et pouvoir me lever demain pour faire quelques manches, je ne vais pas fêter. Il y a encore quelque chose à faire je pense.»

L'entraîneur des techniciens suisses Matteo Joris avait un sourire jusqu'aux oreilles: «On était les seuls à être venus lors des courses FIS et on avait vu comme Ramon était capable de mettre la claque à tout le monde (rires). Il l'a mise aussi aujourd'hui (rires). Pas sur la première, mais sur la deuxième manche. Sa force ce sont les leviers. Je suis persuadé qu'avec ses longues jambes, tu as un meilleur effet de levier et tu dois moins bouger le corps. C'est un grand avantage quand tu as la stabilité et il est en train de la trouver.» (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion