Italie: Randonneurs pas prêts à partager leur paradis
Actualisé

ItalieRandonneurs pas prêts à partager leur paradis

Le projet d'élargir un sentier du Val di Mello, près de la frontière suisse, pour le rendre accessible aussi aux handicapés provoque une levée de boucliers.

par
pga
Switzerland Wallis Leukerbad Literary hike June 2017 | usage worldwide

Switzerland Wallis Leukerbad Literary hike June 2017 | usage worldwide

Udo Bernhart

La réserve naturelle du Val di Mello, à un jet de pierre de Saint-Moritz (GR) sur territoire italien, est un petit coin de paradis pour les randonneurs, qui y tiennent comme à la prunelle de leurs yeux. Ils veillent donc jalousement sur ce coin de terre, s'assurant que rien ne vienne le dénaturer ou l'enlaidir.

Le projet d'y réaliser un itinéraire de randonnée accessible également aux handicapés les a donc fait monter aux barricades. En quelques heures à peine, 7200 signatures ont été récoltées sur le web pour crier au scandale, selon le «Corriere della Sera». Objet de leur colère: la reconstruction d'un pont et l'élargissement d'un sentier de 3 kilomètres pour permettre aussi aux personnes à mobilité réduite de se déplacer entre sapins et hêtres centenaires.

Ouverts au dialogue

«Comment pouvons-nous penser à créer un parcours urbain dans un endroit aussi idyllique?» a confié au journal un guide local. «Pourquoi déplacer des pierres millénaires pour imposer un circuit que personne ne veut et qui est décourageant pour tout le monde, les handicapés d'abord?» a-t-il ajouté.

Face à cette levée de boucliers, les instigateurs du projet (l'Ersaf, l'agence régionale des services de l'agriculture et de la forêt) se montrent aussi surpris qu'agacés. Se défendant de vouloir dénaturer le lieu, ils se disent ouverts au dialogue avec les opposants mais n'envisagent pas de renoncer aux travaux d'aménagement qui devraient débuter en mai.

Ton opinion