GIMS Countdown: Range Rover Velar: un végan dans la boue
Actualisé

GIMS CountdownRange Rover Velar: un végan dans la boue

Avec le Velar, les Britanniques lancent un modèle intermédiaire entre le Range Rover Evoque et le Range Rover Sport.

par
tg/lie
Un modèle intermédiaire de toute beauté: le Velar se place entre lEvoque et le Range Rover Sport. Photos: Range Rover

Un modèle intermédiaire de toute beauté: le Velar se place entre lEvoque et le Range Rover Sport. Photos: Range Rover

Le nom est ancien, mais la voiture elle-même préfigure l'avenir. Le Range Rover Velar, qui fera son entrée en scène à Genève, est le quatrième modèle de la gamme. Or, si son nom évoque celui du premier prototype créé en 1970, son look prépare bel et bien le futur, comme le précise Gerry McGovern. L'objectif du designer en chef de la marque? Faire en sorte que les Range Rover, qui sont en fait les 4x4 de luxe de Land Rover, deviennent les tous-terrains les plus tendance du marché.

Une chose est sûre: on imagine plus facilement ce noble vaisseau dans les rues de Londres ou de New York que dans la savane ou le désert. Pourtant, avec des jantes dont la taille peut atteindre 22 pouces, le Velar reste fidèle au crédo de Land Rover: Above and Beyond. Le chef de projet Kevin Stride souligne ainsi que, comme tous les 4x4 de la marque, il a aussi été conçu pour distancer ses concurrents sur le terrain.

Mercedes et BMW en ligne de mire

Le Velar, qui a manifestement été construit pour rivaliser avec la Mercedes GLE Coupé ou la BMW X6, n'est pas simplement un Range Rover avec toit plat, mais bien un modèle à part entière, au positionnement clair. Ceci se reflète d'ailleurs aussi au niveau de son prix, même si, de ce point de vue, il est quand même plus proche du Range Rover Sport que du Range Rover Evoque.

Le Velar est doté des phares à LED les plus fins jamais imaginés par McGovern sur un modèle de série. Il se distingue en outre par une poupe tout en rondeurs, des surfaces parfaitement lisses et des poignées noyées dans la carrosserie qui, comme sur les Tesla, surgissent lorsque l'on veut ouvrir les portes. Bref, il affiche une élégance rare qui séduit d'emblée. Mais la beauté n'est pas son seul atout: ce design permet aussi au Velar d'être le Range Rover le plus aérodynamique de tous les temps. L'intérieur est quant à lui résolument futuriste. Tous les instruments sont numériques et la console centrale ressemble à un immense écran tactile. Si l'on fait abstraction du volant et du levier de la transmission automatique, on se croit pour de bon à bord d'une fusée.

Une déclinaison de la Jaguar F-Pace

Alors qu'il arbore un design ultramoderne, le Velar est très conventionnel du point de vue de sa construction. Se situant à mi-chemin entre l'Evoque et le Sport, ce Range Rover est en fait une Jaguar F-Pace relookée. Il a en effet la même architecture en alu que cette dernière, propose comme elle une suspension pneumatique en option et est animé par les mêmes moteurs, à savoir trois diesels de 180, 240 et 300 ch et deux blocs essence de 250 et 380 ch.

McGovern sait que, même s'ils sont très appréciés, les SUV sont souvent considérés comme des véhicules irresponsables. Et malgré sa taille de guêpe et sa consommation somme toute modeste de 5,4 litres aux 100 km pour la version la moins gourmande, le Velar ne peut rien contre ces critiques. Cependant, avec ce modèle, les Britanniques prouvent qu'ils sont à l'écoute des tendances de notre temps et que le développement durable les questionne. Non, ils ne proposent pas de Velar électrique ou, au moins, une variante hybride rechargeable. Rien de tout cela chez Land Rover. Mais le Velar sera le premier Range Rover disponible en version végane.

Ton opinion