Etats-Unis: Raoul Weil a été dupé, affirment ses avocats
Actualisé

Etats-UnisRaoul Weil a été dupé, affirment ses avocats

La défense de l'ancien banquier d'UBS, jugé en Floride, s'est appliquée vendredi à démontrer que la responsabilité de la fraude fiscale reposait sur ses subalternes.

Raoul Weil et ses proches, peu avant une audience.

Raoul Weil et ses proches, peu avant une audience.

Lors d'un interrogatoire de Martin Liechti, un des témoin-clé de l'accusation, les avocats de Raoul Weil ont cherché à discréditer les assertions de celui qui dirigeait alors les opérations de la banque suisse aux Etats-Unis.

Raoul Weil, ancien responsable de la division gestion de fortunes chez UBS, est accusé par les autorités américaines d'avoir aidé plus de 20'000 clients américains à dissimuler quelque 20 milliards de dollars au fisc.

Elles accusent M. Weil d'être le responsable de cette fraude mais ce dernier avance que ses subalternes, qui craignaient d'être renvoyés, lui en ont caché l'étendue.

Les avocats de M. Weil ont affirmé que M. Liechi mentait pour tenter de se disculper après son arrestation en 2008 par les Américains et sa remise en liberté en échange d'un témoignage contre M. Weil.

«Il y a toujours eu des tensions dans vos relations de travail entre vous et M. Weil», a fait valoir Matt Mitchell, un des avocats de M. Weil, ajoutant qu'il n'y a pas un «seul document» transmis au dossier, qui prouve que ces irrégularités ont été rapportées à M. Weil.

La défense a voulu montrer que M. Liechti a eu de multiples fois l'occasion de régulariser la situation de ces riches clients mais qu'il ne l'a pas fait, de peur de porter préjudice au chiffre d'affaire de la banque.

Mercredi et jeudi, M. Liechti avait décrit M. Weil comme une personne ambitieuse qui avait rechigné à se défaire de ces clients par appât du gain. Il était «l'une des voix les plus influentes» et «était au courant de tout», avait-il encore dit.

M. Weil risque jusqu'à cinq ans de prison et une importante amende. Son procès, qui s'est ouvert le 14 octobre, doit durer quatre semaines.

(afp)

Ton opinion