Rappeurs manipulés: l'UDC retire la vidéo de son site
Actualisé

Rappeurs manipulés: l'UDC retire la vidéo de son site

Elle a obéi à une décision du juge, suite à une action de l'avocate de sept jeunes plaigants qui estiment avoir été trompés.

Mardi, le juge Philippe Châtelat du Tribunal d'arrondissement de Bienne-Nidau a estimé que «les jeunes se sont fait avoir». Une interprétation qui mécontente l'UDC: «nous avons assez mal vécu que le juge affirme de manière péremptoire que les jeunes ont été trompés», a déclaré à l'ATS le vice-président du parti Yvan Perrin.

Une seule partie a pour l'instant été entendue, a déploré le Neuchâtelois. L'UDC a dix jours prolongeables deux fois pour faire valoir ses arguments. L'affaire est désormais aux mains des juristes du parti.

Après les élections fédérales

Ensuite, «il faudra attendre la décision de fond, mais compte tenu des délais de la justice, il est probable que ce ne soit pas avant le 21 octobre», a estimé M. Perrin. Quel qu'il soit, le jugement mécontera en effet une des parties, et il sera susceptible de recours, a-t-il justifié.

En attendant, l'UDC entend respecter la deuxième mesure superprovisoire prise par le juge. Elle interdit formellement au parti de faire usage de cette vidéo dans quelque contexte que se soit.

Publicité pour le parti

Se disant incapable de chiffrer le préjudice subi par son parti, le vice-président rappelle que la vidéo ne constitue qu'un élément de la campagne de l'UDC. «Certains prétendent que l'important c'est qu'on parle de nous, mais j'aime autant qu'on en parle en bien», a relevé M. Perrin.

Croyant être engagés pour figurer dans un clip de prévention sur la violence, les sept jeunes plaignants, issus de la scène hip hop biennoise, ont découvert plusieurs scènes dans une vidéo de l'UDC stigmatisant le comportement de certains jeunes et étrangers.

Ce film, comme on peut en juger ci-dessous, montre d'un côté l'enfer, des scènes de violences et de vandalisme tournées à Bienne, et de l'autre le ciel avec des images filmées notamment à Zurich.

La dernière campagne de l'udcenvoyé par bretzelman

NOTE: complément suit.

(ats)

Ton opinion