Actualisé 25.10.2010 à 15:42

ExpertiseRapport sur l'intolérance au gluten

Entre 1 et 2 % de la population suisse serait concernée. Le rapport aborde tous les aspects de la maladie.

La Commission fédérale de l'alimentation a publié lundi un rapport d'experts sur le thème de l'intolérance au gluten.

Le document est disponible sur le site internet de l'Office fédéral de la santé publique. Il aborde tous les aspects de la maladie, les points liés à l'alimentation et à la législation sur les denrées alimentaires. Il fournit les données spécifiques à la Suisse, importantes au quotidien pour les personnes touchées. Le rapport contient en outre des recommandations à l'intention des personnes concernées, des diététiciens, des médecins traitants et des autorités.

Le gluten exclu à vie

La coeliakie est une maladie chronique due à une intolérance au gluten, qui provoque des transformations des muqueuses de l'intestin grêle.

Les personnes qui sont atteintes de coeliakie doivent exclure à vie le gluten de leur alimentation, un régime souvent difficile à mettre en pratique au quotidien. Ce traitement s'accompagne du risque que les personnes concernées ne s'alimentent pas de manière équilibrée.

Des indications sur la prévalence de la coeliakie en Suisse ne sont disponibles que pour les adolescents en Suisse orientale. Dans ce groupe, la prévalence était de 1:132. Des données récoltées pour l'Europe et les Etats-Unis indiquent une prévalence d'environ 1 à 2 0/0. La coeliakie est une des rares maladies que l'on peut traiter exclusivement sur le plan diététique.

Privilégier les fibres alimentaires

Un régime à vie sans gluten permet de prévenir les transformations de l'intestin grêle, les symptômes cliniques et les séquelles à long terme de la maladie. Les personnes coeliaques doivent notamment veiller à s'approvisionner suffisamment en fibres alimentaires, vitamines du groupe B, acide pantothénique, biotine et sels minéraux (magnésium, zinc et cuivre).

Souvent, la quantité d'hydrates de carbone dans l'alimentation des personnes coeliaques est inférieure aux valeurs recommandées, alors que la quantité de graisses, surtout celles avec une grande proportion d'acides gras saturés, est, elle, reop forte. Il faut donc veiller tout particulièrement à la qualité des graisses consommées.

Il est vivement recommandé de se faire conseiller par une diététicienne familiarisée avec cette maladie. (ap)

L'association «Interessengemeinschaft Zöliakie» assume une fonction d'information dans les différentes parties de la Suisse. Ces dernières années, l'offre de denrées alimentaires exemptes de gluten a fortement augmenté. L'industrie alimentaire, le commerce de détail et les milieux gastronomiques devraient être mieux informés sur cette maladie et ses conséquences, au quotidien, pour les personnes qui en sont atteintes.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!