Danemark : Rasmussen remet sa démission à la reine
Actualisé

Danemark Rasmussen remet sa démission à la reine

Le Premier ministre danois Lars Loekke Rasmussen est arrivé vendredi à la mi-journée au palais royal pour remettre à la reine la démission de son gouvernement.

L'opposition de centre-gauche a remporté les élections législatives de jeudi.

Le bloc de gauche a remporté 89 des 179 sièges du Parlement, selon les résultats officiels de la métropole. Trois des quatre sièges réservés aux territoires autonomes du Groenland et des îles Féroé semblent devoir revenir au bloc de gauche et un à celui de droite, ce qui ferait un rapport de force de 92 députés contre 87.

Après dix années dans l'opposition, la gauche va donc revenir aux affaires. La cheffe des Sociaux-démocrates Helle Thorning-Schmidt, 44 ans, deviendra la première femme à diriger le gouvernement du royaume.

Vêtu d'un costume sombre, M. Rasmussen, 47 ans, était souriant à son arrivée au palais d'Amalienborg où l'attendait la reine Margrethe, selon des images de la télévision. Il a quitté le palais une vingtaine de minutes plus tard sans faire de déclaration.

Libéral, Lars Loekke Rasmussen dirigeait le gouvernement danois depuis 2009, lorsqu'il avait succédé sans élection au Premier ministre Anders Fogh Rasmussen parti diriger l'Otan.

Les législatives ont également marqué un recul de la droite populiste en sièges et en influences. Le Parti du peuple danois (Dansk Folkeparti, DF) se retrouve dans l'opposition après avoir fortement influencé la politique gouvernementale en tant qu'allié parlementaire clé du gouvernement minoritaire.

(ats)

Ton opinion