Russie: Rassemblement en mémoire de Nemtsov
Actualisé

RussieRassemblement en mémoire de Nemtsov

Plusieurs centaines de partisans de l'opposant russe Boris Nemtsov se sont recueillis mardi matin au pied du Kremlin, sur le pont où il a été assassiné il y a tout juste quarante jours.

1 / 70
12.05 Les proches de l'opposant russe, assassiné en février en plein centre de Moscou, ont rassemblé dans un rapport des «preuves exhaustives» de la présence de forces militaires russes en Ukraine. Une version que le Kremlin dément vigoureusement depuis des mois.

12.05 Les proches de l'opposant russe, assassiné en février en plein centre de Moscou, ont rassemblé dans un rapport des «preuves exhaustives» de la présence de forces militaires russes en Ukraine. Une version que le Kremlin dément vigoureusement depuis des mois.

AFP
07.04 Plusieurs centaines de partisans de l'opposant russe Boris Nemtsov se sont recueillis mardi matin au pied du Kremlin, sur le pont où il a été assassiné il y a tout juste quarante jours.

07.04 Plusieurs centaines de partisans de l'opposant russe Boris Nemtsov se sont recueillis mardi matin au pied du Kremlin, sur le pont où il a été assassiné il y a tout juste quarante jours.

Keystone/AP/Alexander Zemlianichenko
31.03 Le Tribunal municipal de Moscou a inculpé de «meurtre commandité» les cinq suspects arrêtés après l'assassinat en février de l'opposant russe Boris Nemtsov.

31.03 Le Tribunal municipal de Moscou a inculpé de «meurtre commandité» les cinq suspects arrêtés après l'assassinat en février de l'opposant russe Boris Nemtsov.

Keystone/AP/Thomas Kienzle

Dans une atmosphère très calme, ils ont déposé des portraits de l'opposant assassiné, des bougies et de très nombreux bouquets de fleurs qui s'étendaient sur une dizaine de mètres de long à l'endroit même où il a été abattu le 27 février.

«Nous nous souvenons de lui. Nous voulons que ce crime soit élucidé et nous voulons que ce dont il a rêvé, une Russie libre, devienne un jour réalité», a déclaré à l'AFP Alexeï, un Moscovite d'une quarantaine d'années. «C'est une grande perte pour l'opposition russe car il avait une aura, c'était un leader», a-t-il ajouté, tandis que des klaxons de sympathie venant des voitures traversant le pont résonnaient derrière lui. Le rassemblement, qui a débuté à 11H000 locales (08H00 GMT), s'est dispersé sans incident.

Fin mars, une dizaine d'hommes non identifiés avaient fait disparaître en toute hâte un lieu de recueillement improvisé par les opposants de Boris Nemtsov au même endroit. Ancien vice-Premier ministre et opposant de Vladimir Poutine, Boris Nemtsov avait été abattu en plein centre de Moscou, au pied du Kremlin, alors qu'il rentrait chez lui avec sa compagne. Cinq suspects originaires des républiques russes de Tchétchénie et d'Ingouchie ont été arrêtés et inculpés de «meurtre commandité».

Le principal suspect, un ancien policier tchétchène nommé Zaour Dadaïev, a d'abord plaidé coupable avant de se rétracter en affirmant que ses aveux lui avaient été extorqués sous la torture. Les quatre autres suspects ont pour leur part plaidé non-coupable. Quasiment aucune information n'a filtré sur les progrès de l'enquête. Mais plusieurs proches de Boris Nemtsov ont récusé la «piste islamiste» avancée par la police, qui privilégie l'hypothèse d'un assassinat en réponse au soutien de M. Nemtsov à l'hedomadaire satirique français Charlie Hebdo, victime d'un attentat commis par des jihadistes.

(afp)

Ton opinion