Football – Rater l’immanquable comme Seferovic est monnaie courante
Publié

FootballRater l’immanquable comme Seferovic est monnaie courante

Le joueur suisse est au cœur des critiques après son occasion manquée face au Barça en Ligue des champions. Il est bon de se rappeler que se rater arrive régulièrement.

par
Rebecca Garcia
Le raté «immanquable» de Seferovic.

Haris Seferovic avait fait le plus dur en éliminant le gardien. L’attaquant du Benfica Lisbonne aurait pu donner la victoire à son équipe mais il a péché dans le dernier geste. Ce qui lui a valu une volée de déclarations, d’insultes et de moqueries en ligne. Son entraîneur, Jorge Jesus, s’est fendu d’un sévère: «Cela fait 30 ans que je suis entraîneur… et je n’avais jamais vu ça.» Et pourtant, il y a largement de quoi contester cette déclaration.

Haris Seferovic ne comprend pas comment il  pu rater le but grand ouvert…

Haris Seferovic ne comprend pas comment il pu rater le but grand ouvert…

AFP

«Il ne va pas très bien dormir ce soir»

Gary Lineker, ancien attaquant anglais au sujet du raté de Raheem Sterling.

Raheem Sterling est indéniablement un joueur de classe mondiale. L’Anglais avait cependant complètement perdu ses moyens face à l’Olympique Lyonnais. Il avait l’occasion de remettre Manchester City à égalité avec les Français, mais a totalement raté son tir. Résultat: l’OL a planté le 3-1 quelques minutes après, et s’est ainsi assuré définitivement la qualification, en cette soirée d’août 2020.

Les nuits européennes sont décidément un facteur de pression pour Manchester City. Les supporters du club anglais ont aussi dû accepter une double occasion manquée face à Paris Saint-Germain (PSG). Sterling - encore une fois - et Bernardo Silva trouvent tour à tour la latte, malgré toujours moins d’adversaires pour leur barrer la route. Au commentaire, l’ancien défenseur des Citizens, Danny Mills, a parlé de «l’un des ratés de la décennie» pour un joueur de sa qualité. C’était le 28 septembre 2021, et au rythme où les bourdes surviennent, il ne reste qu’à attendre l’an prochain.

Le PSG a lui aussi eu des actions dures à digérer. Le club parisien était à un rien de clôturer son championnat face à Strasbourg. C’était compter sans Choupo-Moting, qui a anéanti un goal qui semblait tout cuit. Son coéquipier, Christopher Nkunku, avait virtuellement mis la balle dans le but, mais le numéro 17 du PSG est intervenu en poussant le ballon sur le poteau. Score final: 2-2, les supporters parisiens ont dû un peu attendre avant de pouvoir fêter leur titre.

Aster Vranckx, qui évoluait à Malines (Bel), est quant à lui nominé pour le pire raté de l’histoire moderne. Le milieu de terrain a relativisé après le match. «C’est dommage que j’ai raté, mais je vais juste me concentrer sur le prochain match et ne pas me rendre fou avec cela», a-t-il affirmé à chaud. Une maturité qui paye, puisque le jeune joueur (17 ans au moment du match) a signé à Dortmund 2 ans plus tard.

Brillant lors du match précédent, Ryan Giggs est l’auteur mémorable d’un malheureux raté face à Arsenal. Les deux équipes disputent le cinquième tour de la FA Cup. Le joueur de Manchester United envoie la balle au-dessus du but, après s’être débarrassé du gardien et d’un défenseur. À la manière d’un Seferovic en Ligue des champions face au FC Barcelone, il avait fait le plus dur. Entraîneur d’Arsenal de l’époque, en 2003, Arsène Wenger avait commenté: «Bien sûr qu’il aurait dû marquer dans cette situation, mais tout le monde commet parfois des erreurs. Si le ballon s’était trouvé sur son pied gauche, il aurait marqué.» Eh oui, l’erreur est humaine.

My 20 Minutes

Nous tirons au sort en exclusivité 4x2 billets pour le match de Bundesliga Bayern Munich-VfL Wolfsburg du 17 décembre.

Ton opinion

10 commentaires