Yémen: Ratissage de la province de Saada après la mort confirmée de 3 otages
Actualisé

YémenRatissage de la province de Saada après la mort confirmée de 3 otages

Les autorités yéménites ratissaient mardi la province de Saada (nord) où elles avaient récupéré les corps de deux Allemandes et d'une Sud-Coréenne prises en otages la semaine dernière avec cinq autres Allemands et un Britannique, dont le sort restait incertain.

«Les forces de sécurité poursuivent une vaste opération de ratissage dans la province de Saada pour retrouver les ravisseurs des neuf ressortissants étrangers et les traduire en justice», a déclaré à l'AFP un responsable du ministère de l'Intérieur à Sanaa.

Il n'a pas donné de précisions sur l'évolution des recherches.

Lundi, le ministère de l'Intérieur avait confirmé la mort de trois otages, deux Allemandes et une Sud-Coréenne, dont les corps ont été retrouvés dans la région de Noshur, dans la province de Saada, et annoncé le ratissage de la région à la recherche des ravisseurs des six autres otages «dont le sort reste inconnu».

La confusion est grande sur leur sort: un responsable local a affirmé à l'AFP qu'au total sept corps avaient été retrouvés et que les deux autres otages, des enfants, étaient en vie.

En revanche, les services de sécurité allemands pensent que les neuf otages dont les sept Allemands sont tous morts et qu'ils ont été tués par Al-Qaïda, a rapporté le quotidien Süddeutsche Zeitung dans son édition de mardi.

Les «services de sécurité allemands» estiment que les neuf otages sont tous morts et croient en une signature du réseau terroriste Al-Qaïda en raison de «la brutalité» des ravisseurs, écrit le journal.

A Séoul, le ministère des Affaires étrangères a confirmé la mort de l'otage sud-coréenne, identifiée par des médias sud-coréens comme Eom Young-sun, 34 ans, portée disparue depuis jeudi soir.

«Des dispositions sont en cours pour le transfert à Sanaa, en vue de leur rapatriement, des cadavres des deux Allemandes et de la Sud-Coréenne», a déclaré mardi à l'AFP le directeur de l'hôpital Al-Joumhouriya à Saada, Ali al-Qatabri.

Le ministère yéménite de la Défense avait annoncé dimanche que sept Allemands --un couple, trois enfants et deux infirmières--, un ingénieur britannique et une enseignante sud-coréenne avaient été enlevés dans une zone montagneuse de la province de Saada.

(afp)

Ton opinion