Cuba: Raul Castro souhaite bonne chance à Barack Obama
Actualisé

CubaRaul Castro souhaite bonne chance à Barack Obama

Raul Castro a déclaré mercredi que Barack Obama «semblait être un homme bon» et a souhaité bonne chance au nouveau président américain, dans une attitude tranchant avec les protestations émises par le Venezuela, l'allié de Cuba, contre le successeur de George W. Bush.

Le dirigeant cubain a fait ces commentaires devant la presse, alors que Barack Obama s'est engagé à assouplir les mesures limitant le nombre de voyages que des ressortissants cubano-américains peuvent faire à Cuba et le montant des fonds qu'ils peuvent envoyer à des proches sur l'île. Il a également proposé de négocier personnellement avec Castro, tout en soulignant qu'il ne pousserait pas le Congrès à lever l'embargo commercial imposé par les Etats-Unis.

Le ton conciliant adopté par Raul Castro a tranché avec l'accueil plus dur que Barack Obama a reçu au Venezuela, après avoir décrit le président Hugo Chavez comme une «force destructrice de la région» dans un récent entretien accordé à la chaîne Univision.

«Nous sommes disposés» à engager «des discussions diplomatiques sur la façon dont nous pouvons améliorer les relations», a déclaré Barack Obama, selon une transcription d'Univision. Il a cependant ajouté, selon la chaîne, qu'il devrait être «très ferme» en cas de nouvelles selon lesquelles le Venezuela exporte des activités terroristes ou soutient des milices comme les FARC, à l'origine de «problèmes que nous ne pouvons accepter». Barack Obama a ainsi fait référence à des allégations selon lesquelles le gouvernement du président Chavez aurait soutenu des rebelles colombiens présents sur la liste d'organisations terroristes dressée par les Etats-Unis.

Le chef de la diplomatie vénézuélienne Nicolas Maduro a exprimé l'espoir que Barack «Obama rectifie» ses commentaires, estimant que le nouveau président américain avait fait montre d'une «ignorance totale» au sujet de l'Amérique latine. (ap)

Ton opinion